logo CGT AFPAAgir acte 2 : à Lyon Vénissieux, la CGT AFPA agit pour alerter le personnel et l’opinion publique !

Ce jeudi 11 octobre 2018 vers midi, le syndicat CGT AFPA s’est mobilisé pour une action au centre AFPA de Lyon Vénissieux avec les délégations Rhône-Alpes et Auvergne, soutenus par le syndicat national et des camarades venus d’autres régions.

Plus de 60 personnes étaient réunies à 16h avec le personnel, à l’entrée du Centre, avec le renfort de l’union départementale du Rhône, l’Union locale CGT de Saint-Priest et Vénissieux, le comité régional CGT, la fédération de l’enseignement de la recherche et la culture (FERC), les comités CGT privés d’emploi et précaires, la CGT Pôle Emploi.
Environ 200 cartes pétitions à l’attention de M. MACRON ont été signées.

Des élus invités sont venus soutenir le mouvement : 4 élus d’opposition du conseil régional et la maire de Vénissieux, madame PICARD Michèle et une représentante de lutte ouvrière. La presse était bien sûr présente avec l’AEF, l’Expression et le Progrès.

Lyon

Lors d’une prise de parole au micro, les élus présents ont manifesté leur attachement à l’Agence AFPA, dont la situation est plus que préoccupante, soulignant l’importance de préserver les services publics dont l’AFPA, pour celles et ceux qui en ont le plus besoin.

Les délégués CGT ont ensuite occupé le hall du Centre, invitant le directeur régional à s’exprimer et échanger sur la situation et les annonces de suppressions d’emploi. Celui-ci a refusé de s’exprimer, tout en filtrant l’entrée aux seuls personnels AFPA. Le ” sitting”  a donné lieu à un débat à partir de la situation de la région et de ses Centres, mais aussi de l’actualité nationale avec les échéances à venir du 18 octobre 2018.

Lyon

Le DR a été interpellé à plusieurs reprises sur son silence face aux salariés et à leur désarroi, ou sur les incohérences de décisions délétères comme la suppression de plateaux techniques, la fermeture de centres ou l’absence de réponses à certains appels d’offres.
Il s’est enfermé dans un mutisme proche du mépris avant de quitter les lieux accompagné de son équipe de direction locale.

La délégation a poursuivi ses échanges jusque tard dans la nuit pour la préparation d’autres actions, qu’elle continuera d’engager en sollicitant l’intersyndicale et la participation du personnel.


C’EST AVEC TOUT LE PERSONNEL QUE NOUS POURRONS IMPOSER D’AUTRES CHOIX !

UNISSONS-NOUS ET AGISSONS !


CRE Rhône-Alpes septembre 2018
CRE extraordinaire Rhône-Alpes juillet 2018