4 ans de « Refondation »,
1 an d’EPIC,
toujours la galère,
et toujours rien à l’horizon !


Absence de politique sociale, ateliers vides ou surchargés, hébergements délabrés, économies de bouts de chandelle, conditions de travail exécrables, « bon travail » empêché, absence de visibilité, trésorerie exsangue : toujours les mêmes sentiments de « panique à bord » et constats d’impuissance de la Direction générale !

C’est aux salariés et aux citoyens de réagir !

A L’AFPA : RIEN NE S’ARRANGE ET ÇA NE POURRA PLUS DURER LONGTEMPS COMME ÇA !

  • Le passage en EPIC n’a rien résolu à la question cruciale de l’activité et donc à nos difficultés économiques.
  • La création d’une 1ère filiale, puis d’une 2ème, n’a fait que compliquer les choses et bloquer le processus de transformation.
  • L’activité avec les Conseils Régionaux se révèle catastrophique dans la plupart des régions ; partout, les marchés sont en baisse et dans certaines régions, PDL, AURA,… la situation est dramatique !
  • L’organisation par l’État de la mise en concurrence de la formation professionnelle des privés d’emploi (y compris entre organismes publics) dégrade très fortement les prix de vente. En conséquence, la perte de qualité du service rendu, faute de moyens, met à mal la seule raison d’être de l’AFPA, son utilité sociale.
  • La trésorerie est au plus mal, la précarité s’accroit, les effectifs continuent de baisser, les salaires sont toujours gelés, les investissements toujours en berne, et la dette s’accroit.

IL EST TEMPS DE RÉAGIR ET DE S’OPPOSER CAR GAGNER UNE AUTRE AFPA RESTE POSSIBLE !

Profitons de la journée d’action du 12 septembre pour signifier notre exigence d’une AFPA forte et cohérente dans ce qui constitue ses missions de service public.

Le 12 septembre partout des centres vides et des présences massives et visibles dans les manifestations de nos régions pour provoquer enfin une véritable décision de l’État et des Régions.

Le 12 septembre par des centres vides et la pression populaire dans les manifestations de nos régions, signifions à la direction de l’AFPA notre exaspération et notre exigence d’une AFPA efficace, au service des usagers, des entreprises et des territoires.

C’est une première étape essentielle avant l’ouverture de la réforme de la formation professionnelle.

C’EST AVEC L’APPUI ET LES ACTIONS A VENIR DU PERSONNEL ET DES USAGERS QUE CONTINUE LE COMBAT !
PAR LA MOBILISATION ET DANS L’ACTION, TOUS ENSEMBLE, GAGNONS LA NOUVELLE AFPA. LA CGT EST TOTALEMENT DÉTERMINÉE A MENER CE COMBAT DANS L’UNITÉ INTERSYNDICALE.

Montreuil, le 1er septembre 2017

Tous en grève et aux manifs le 12 septembre 2017
Où en sommes-nous ? Explications en vidéo