C’est un ” SKANDALLL ! ” aurait hurlé l’ami Georges !

Le 30 juillet dernier, lors d’une interview sur France Inter, Mme Pénicaud évoquait le besoin de former 23 000 chauffeurs routiers en France pour les années à venir.

Comment ne pas réagir à cette déclaration : 68 % de l’activité de l’AFPA de Châteauroux non commandées par le Conseil Régional Centre-Val-de-Loire à fin 2016.

Une perte de Chiffre d’Affaire annoncée pour Châteauroux de 827 000 € pour les formations du Transport et de la Logistique et de 46 000 euros pour la formation Assistante de Vie aux Familles.

A ce jour, l’organisme de formation ” attributaire ” des marchés du Transport et de la Logistique est en redressement judiciaire. Précarité, formateurs non rémunérés, conditions de formation très dégradées pour des stagiaires « obligés de siphonner dans les réservoirs pour avoir du carburant ».

Hier un Conseiller régional disait respecter les règles européennes ???

Pour la CGT, l’AFPA doit être renforcée dans ses missions de Service Public de la Formation Professionnelle des Adultes.

Pour la CGT, la Formation c’est un investissement et pas un coût pour la société, pour les citoyens et pour les territoires.

Pour la CGT, ce sont l’exclusion et ses mécanismes qui génèrent l’éloignement de l’emploi qui doivent être combattue.

Nous sommes pour une Sécurité Sociale Professionnelle, et un Nouveau Statut de Travailleur Salarié !
L’AFPA est notre bien commun. Pouvoir se former, c’est se savoir protégé ; c’est pouvoir se projeter.

Daniel RIVAS : Dél Synd. Conv. Rég. CGT-AFPA
Châteauroux / Centre-Val de Loire


Autres informations :

 


STOP à la maltraitance institutionnelle
CRE région Centre mai 2018