6 syndycats

Le lundi 11 décembre les organisations syndicales rassembleront vos élus au siège de l’AFPA.


Communiqué intersyndical aux salariés

Cher·e collègue,

Les organisations syndicales de l’AFPA dénoncent ce qui se trame contre l’AFPA et ses salariés. Au travers des propos tenus au Conseil d’administration, au CCE et dans les éléments économiques de plans stratégiques régionaux déjà présentés, la préoccupation comptable est surtout ce qui importe aux représentants de l’État.

Au lieu d’aller vers le développement de l’activité, son élargissement au service global des publics accueillis et au financement des moyens nécessaires pour répondre aux besoins et à la demande des personnes, la seule solution mise en avant pour le retour à l’équilibre économique, c’est la réduction des charges avec au programme :

  • La fermeture de formations : la tienne ?
  • La fermeture de centres : le tien ?
  • Des suppressions accrues d’emplois : le tien ?

Et pourtant, les dernières années ont démontré l’inefficacité et même l’aggravation de la situation provoquée par de telles mesures simplistes.
Une formation, un GRN, un centre AFPA ne doivent pas être rendus responsables du manque de stagiaires, ni de l’activité fluctuante, au gré des sessions commandées – ou pas -, dans les appels d’offres. Quelle situation paradoxale et incompréhensible dans un pays comptant plus de 3 millions de chômeurs !

Dans l’objectif de la mise en place d’une véritable politique nationale de Formation Professionnelle, les OS portent les revendications suivantes :

  • Préserver une AFPA une et indivisible : HALTE à une filialisation de pure convenance !
  • Sortir de la vente à perte : HALTE aux Appels d’offres mortifères !
  • Développer le niveau d’activité : Pour répondre aux énormes besoins de qualification des actifs sur tout le territoire.
  • Conserver l’offre de formation AFPA dans sa diversité, y compris en préservant, coûte que coûte, les GRN correspondants à des spécificités AFPA.
  • Garantir l’égalité d’accès au service public de formation professionnelle : Halte aux recrutements régionaux ; tout citoyen doit pouvoir se former sur tout le territoire !
  • Préserver le maillage territorial de l’AFPA pour servir la dynamique des territoires. HALTE à l’abandon et à la désertification des territoires ruraux ou excentrés au profit de l’hyper-métropolisation !
  • Garantir la réussite des personnes accueillies : avec de vrais moyens d’accès à la qualification et au titre professionnel, et un accompagnement de qualité.

Voici les conditions d’un retour à un travail de qualité, au service des usagers et qui préserve la santé et les conditions de travail des salariés.

Le lundi 11 décembre les organisations syndicales rassembleront vos élus au siège de l’AFPA, afin de porter ces revendications devant les membres du Conseil d’Administration, dans la perspective d’une mobilisation générale de l’ensemble des salariés début 2018.

Montreuil, le 4 décembre 2017


108 visites au total, 5 aujourd’hui

Communiqué de presse intersyndical du 9 décembre 2017
Les inégalités salariales entre les femmes et les hommes ne peuvent plus durer !