L’Intersyndicale CGT, CFDT, FO, SUD et CFTC renforcée par la forte mobilisation des salariés

La Directrice Générale a reconvoqué le 11 décembre 2018, les Organisations Syndicales en vue d’une « Reprise de la négociation nationale ».

Les Organisations Syndicales Représentatives CGT, CFDT, FO et SUD, présentes à cette réunion ont réaffirmé leur position commune : ce projet est inacceptable. Elles refusent d’être cosignataires d’un plan de licenciement de près de 2000 salariés et destructeur du maillage territorial sans apporter, au final, de garantie de pérennité de l’activité de l’AFPA.

De plus, grâce à la forte mobilisation du personnel, contre ce projet, à l’appel des Organisations Syndicales CGT, CFDT, FO, SUD et CFTC, le 6 décembre dernier, nous avons obtenu une rencontre, le 14 décembre 2018, avec le Directeur de Cabinet du Ministère du Travail en vue d’obtenir des engagements politiques sur le développement de l’activité de l’AFPA et le maintien du maillage territorial et des emplois.

En effet, les nombreux engagements du Président de la République faits très récemment sur :

  • les besoins de réindustrialisation du pays,
  • la réaffirmation de l’investissement dans la formation,
  • la présence des services publics dans tous nos territoires,

sont en totale opposition avec le projet de plan de la direction et confortent donc nos actions intersyndicales.

Quel paradoxe entre ces annonces et un plan de démantèlement qui ferait disparaître l’AFPA, premier organisme de formation de France, membre du Service Public de l’Emploi, en pleine période de chômage de masse et de besoins en qualification.

C’est tous ensemble, que nous porterons au Ministère le refus de ce plan et demanderons l’investissement de l’État dans le développement de l’activité de l’AFPA.

Montreuil, le 11 décembre 2018

Rencontre du 17 décembre 2018 au Ministère du Travail
L'AFPA UNIE POUR DÉFENDRE SES EMPLOIS ET SON AVENIR