Communiqué intersyndical CGT, CFDT, FO, SUD et CFTC du 23 octobre 2018


Ils veulent la mort de l’AFPA !

Avec les salariés, l’intersyndicale AFPA se battra
jusqu’au bout pour ne pas les laisser faire !


Les annonces du 18 octobre 2018 sont d’une violence extrême :

  • Fermeture de 38 sites,
  • Suppression de 1541 postes, non remplacement des 600 départs en retraite prévus, Modification de 454 postes,
  • Création de 603 postes a priori destinés prioritairement au reclassement [1], mais avec une déclassification ?!

Cette réorganisation programmée par la directrice générale pourrait entrainer jusqu’à 2000 licenciements pour motif économique.

Par contre, dans ce projet, il n’y a aucune perspective de développement de l’activité. RIEN !!! Alors que la direction générale s’engage à retrouver un résultat positif dès 2020, la question se pose évidemment de ce qui pourrait se passer si tel n’était pas le cas ?

Les organisations syndicales CGT, CFDT, FO, SUD et CFTC de l’AFPA sont convaincues que ce plan met en œuvre la mort programmée de l’AFPA, alors que les citoyens ont de plus en plus de mal à accéder à la formation professionnelle qualifiante.

Les organisations syndicales CGT, CFDT, FO, SUD et CFTC de l’AFPA appellent l’ensemble des salariés à se réunir dans tous les centres pour échanger, décider et mettre en place collectivement les actions pour défendre l’AFPA et nos emplois.

La grève générale doit-être à l’ordre du jour pour empêcher la mise en œuvre de ce plan qui n’a qu’un seul but : faire disparaître l’AFPA !

Non aux fermetures, zéro licenciement !

Tous en assemblées générales pour organiser la mobilisation générale !

Montreuil, le 23 octobre 2018


[1] Un salarié qui voit son centre fermé pourra être muté, avec un nouveau contrat de travail. La direction comptabilise cela comme une création de poste.

7 novembre 2018 : débrayage et montée au Siège des élus de l’AFPA
Communiqué suite au CCE extraordinaire du 18 octobre 2018