logo CGT AFPA

Compte Rendu du CRE Bretagne de

Juillet au centre de Rennes


Point sur les événements marquants :

1. Au niveau national, l’attentisme est de mise. A la rentrée, espérons que l’État prendra ses responsabilités sur le sujet de la formation professionnelle !

2. Au niveau régional, le 17 juillet dernier, la directrice générale a demandé à Olivier LABAT de prendre la direction de la région Pays de Loire en même temps que celle de la Bretagne, ce qu’il a accepté.

3. Au niveau local, après une année d’intense activité pour tout le monde, la délégation CGT vous souhaite de bien profiter de vos congés d’été.


Les informations à l’initiative du président

1. Nomination d’Olivier LABAT comme directeur de la région Pays de Loire et Bretagne

Pascale d’Artois, directrice générale, a procédé à cette nomination le 17 juillet dernier. Olivier LABAT a souhaité nous indiquer en préambule que cela s’est fait suite à un problème de santé de l’ancien DR, Monsieur CHAUVEAU. La directrice générale lui a signifié par écrit 2 mandats « sévères », délivrés sur la région Pays de Loire :

  • Un mandat de négociateur dans un premier temps, à savoir reprendre des relations avec le Conseil Régional Pays de Loire afin de trouver une porte de sortie à la situation actuelle et éviter…
  • Le second mandat qui est celui de liquidateur, à savoir procéder à la fermeture des 9 centres et redéployer les 450 salarié-e-s.

La délégation CGT BRETAGNE apporte et apportera tout son soutien aux collègues de PAYS DE LOIRE.

Revenons sur les propos d’Olivier LABAT à ce sujet. Sa première action a été de prendre rendez-vous avec les élu-e-s de la région PAYS DE LOIRE pour leur faire part des interrogations de l’AFPA sur les résultats de l’appel d’offres. Ainsi, il a rencontré François PINTE (président de la commission finances, RH…) et Christelle MORANÇAIS (présidente de la commission emploi, apprentissage, formation professionnelle et insertion).

Sur les résultats de l’appel d’offres, l’AFPA obtient des scores « surprenants ». Olivier LABAT nous en donne deux exemples :

  • « 0 » sur le point démarche d’amélioration alors que l’AFPA PDL est certifiée ISO 9001, ce qui vient en contradiction avec cette note ;
  • « 0 » sur la variété des modèles pédagogiques alors que concrètement 7 ont été présentés !!!

Quant au prix, visiblement, le GRETA, qui a emporté le marché, aurait répondu en deçà de la valeur moyenne. L’AFPA PDL n’a pas souhaité porter un recours administratif.

Le président a entamé un « bras de fer » avec le Conseil Régional PAYS DE LOIRE : qu’ont-ils à proposer pour remédier à cette situation et éviter la fermeture de 9 Centres AFPA dans leur région ? Les élu-e-s auraient apprécié cette franchise.

Le président leur a rappelé que l’AFPA, en tant qu’EPIC, a des missions de service public, notamment sur le champ des demandeurs d’emploi de longue durée, des bénéficiaires du RSA…  Comme la loi formation professionnelle, emploi et démocratie sociale du 6 mars 2014 et le décret de 2015 le prévoient, ces missions de service public peuvent rentrer dans le cadre d’un SIEG (Service d’Intérêt Economique Général) ou d’une DSP (Délégation de Service Public). Aux politiques de se saisir de cette possibilité ! Le président nous indique ainsi qu’il est aujourd’hui persuadé que la fameuse « équation de retour à l’équilibre économique de l’AFPA » passera par le fait que nous ne soyons plus uniquement sur les marchés publics (système d’appels d’offres) mais que nos missions soient « sanctuarisées » via un SIEG ou une DSP, ce qui donnerait lieu à une « juste compensation » des charges générées par notre activité.

Est-il besoin de rappeler que la CGT milite depuis longtemps dans ce sens, notamment au sein du CESER BRETAGNE (Conseil Économique, Social et Environnemental Régional), grâce à notre collègue Thierry LENEVEU, qui y siège ?

Quant au fait de partager son temps entre la BRETAGNE et PAYS de LOIRE, Olivier LABAT répond qu’il n’y a pas de fusion des 2 régions mais une « mutualisation ». Retenez ce mot car c’est celui qui présidera aux relations entre nos deux régions.

Pour terminer, sans réponse des élu-e-s de PAYS de LOIRE à la rentrée 2017, Olivier LABAT se verrait dans l’obligation de mettre en œuvre son mandat de liquidateur, ce qu’il ne souhaite évidemment pas.

2. Note RH sur la rentrée scolaire

Olivier JOUIN, DRH-DS, souhaite porter à la connaissance des salarié-e-s de la région BRETAGNE, les dispositions prises quant à la prochaine rentrée scolaire. Une note suivra. Ainsi, chaque salarié-e pourra, sans récupération ni impact sur la rémunération, accompagner son ou ses enfants lors de la rentrée scolaire. Il suffira d’indiquer à son N+1 à quel moment cela se déroulera.


Focus sur le plan stratégique régional (PSR)

Revenons sur ce plan stratégique régional, déjà évoqué aux CRE d’avril, mai et juin 2017, et qui dessinera l’avenir de l’AFPA BRETAGNE à l’horizon 2020. N’hésitez pas à consulter nos précédents comptes rendus à ce sujet pour suivre l’évolution du projet.

Un document de travail a été soumis aux délégations, document qui nous a « estomaqués » mais le président, en préambule, se veut rassurant : il ne s’agit que d’hypothèses de travail !! Espérons-le car l’avenir ne serait pas « rose ». L’objectif, selon Olivier LABAT, est de « tout mettre sur la table » pour se poser toutes questions utiles, les réponses restant à construire. Rappelons que chaque directeur-trice de centre devra produire un business plan 2015-2020 en conclusion de ce travail. Olivier LABAT indique que l’objectif principal vise à retrouver un équilibre économique total de l’AFPA BRETAGNE dès 2019.

La délégation CGT a déjà noté et porté à votre connaissance que le maître mot qui préside aux réflexions est « rentabilité », ce qui, vous l’admettrez sans doute, peut paraître indispensable mais « ne fait pas rêver », sachant les efforts incessants, non récompensés, fournis par le personnel. Nous avons également souligné le manque d’ambition quant à la « prospective », à savoir un travail de fond sur les métiers du futur notamment et nous avons regretté que les idées du personnel soient si peu reprises !

Au CRE de septembre, sera présentée la nouvelle cartographie de l’offre de formation AFPA BRETAGNE (avec fermetures et innovations envisagées), puis en octobre les business plans centre par centre.


Prochain CRE les 20 & 21 SEPTEMBRE 2017 au centre de Quimper


Dans chaque centre, un interlocuteur à votre écoute :

Auray Lino Bellisario 0633733763  
  Thierry Leneveu   Président de la commission des Activités Sociales et Culturelles.
  Alain Robic   Commission conditions de travail.
Lorient Renée Even 0608478479 Présidente de la commission formation et emploi
  Karine Bidon   Commission formation et emploi.
Brest Sophie Jaouen 0785603731 Représentante Syndicale.
  Claire Gentil   Présidente de la commission égalité professionnelle.
Quimper Dominique Noël 0298646922 Président de la commission économique.
Loudéac Nicolas Youf 0633737531  
Rennes Marc Claudot 0686828977 Secrétaire du CRE
Saint Malo Jean Marc Racine 0780416867 Commissions : Action logement, égalité professionnelle et formation/emploi.
Morlaix Claude Lannuzel 0682445361  
Saint Brieuc Eric Pasco 0296524259  

 

Lettre ouverte à la DR AFPA Bretagne juillet 2019
CRE Bretagne juin 2017