logo CGT AFPA

Quoi de neuf au CRE PACA ?

Compte-rendu CGT du CRE

du mardi 25 octobre 2017 à Marseille la Treille

 


Informations du Président

Une opportunité de marché avec l’AGEFOS et CONSTRUCTIS représentant une enveloppe de 500 000 € : déclinaison de la réponse « Parcours de formation » à un appel à projet national du FPSPP. Nous voilà partis, nous dit le président, dans le numérique et à distance (70 % devra être réalisé à distance). Nous verrons bien si la réactivité innovante de l’Afpa combinée avec les moyens en équipements et matériels seront au rendez-vous ! Quid de la captation de nouveaux marchés en PACA ? Apparemment beaucoup de rendez-vous commerciaux et pas mal de projets dans les cartons mais rien de concret.

Le prochain marché du Conseil Régional représentera 28 millions d’Euros par an pour un début des prestations en septembre 2018. La date prévue pour le lancement de la procédure de passation est le 2 janvier 2018. « l’avis de pré-information relatif à la passation de marchés pour la mise en œuvre de la commande publique régionale de formation 2018-2022 » qui a été publié le 16 août dernier permet de distinguer deux indications : il y a d’abord une inclinaison certaine du CR vers les filières innovantes (thèmes très disparates), ensuite le fait que les lots soient territorialisés par zones très ciblées impose de construire un partenariat dans une logique de CRFP et de rationaliser les plateaux techniques (éviter les doublons avec d’autres OF). Le budget prévisionnel global de formation du CR étant à hauteur de 80 millions d’Euros, la question qui se pose est : que va faire le conseil régional des 50 millions restants ?

Interrogé sur la prise en charge de la restauration et l’hébergement du marché raccord, le DR indique qu’une recherche de solution juridique est en cours car il en va du principe d’égalité de traitement de tous les citoyens. En attendant les stagiaires relevant du PTFQ devront payer.


Ressources Humaines et Dialogue Social

Les formateurs qui n’auront pas d’activité en vue se verront proposer un entretien dit « exploratoire ». Cet entretien permettrait de faire le point sur les possibilités en termes de glissement d’activités, de mobilité professionnelle et géographique (temporaire !) de détachement au corps des itinérants, de possibilité de formation… Les élus demandent les documents qui formalisent ces entretiens et la CGT conseille aux salariés de se faire accompagner pendant ces entretiens.

Les CDD de plus de 6 mois peuvent prétendre aux 37 heures directement dès le début de leur contrat à compter du 1er septembre 2017. A l’une de nos questions, le DRH répond que même si le contrat est interrompu pendant la période de Noël, le salarié pourra bénéficier des 37 h. Les CDD qui ont déjà acquis plus de 6 mois d’ancienneté pourront bénéficier de cette disposition, mais il n’y aura pas d’effet rétroactif en termes d’acquis.


Informations Économiques et Évolution du Dispositif

2017 est une année atypique qui a vu se juxtaposer le reliquat du PFA, la fin du CRFP, le plan 500 000, le PTFQ, etc., ce qui a induit une augmentation des HTS de 13 % par rapport à 2016 et une augmentation du CA de seulement 5 %. Dans le même temps, PACA a réduit les frais de fonctionnement de 3,9 % tout en maitrisant les charges de personnel. Traduction : perte de nos emplois, précarisation, travail en mode dégradé, augmentation des RPS et apparition des Troubles Psycho Sociaux.

A la demande des élus qui veulent être informés sur les choix qui ont guidé la réponse aux appels d’offres 2017-2018 du CR, le président nous explique que les délais n’ont pas permis de répondre en groupement. Chacun a donc répondu dans son coin et en ce qui nous concerne, nous avons répondu à 246 lots (sur 543 possibles). Nous avons été retenus pour seulement 91 lots (66 qualifiants, 11 professionnalisants, 14 préparatoires dont 3 CLEA).

Les raisons de ce fiasco sont multiples : « nous ne sommes pas allés nous positionner sur certains territoires (trop exotiques !)… Parfois on s’est fait doubler sur la question du prix ou sur la durée de la formation ce qui revient au même ». Question subsidiaire : Est-ce que certaines formations dans certains territoires sont des chasses gardées, ce qui signifierait que les dés étaient pipés ? Cette première expérience saura-t-elle nous permettre d’opérer un meilleur positionnement pour le prochain AO ? En tout cas, les élus du CRE, qui veulent toute la lumière sur ce marché « raccord », font la demande d’informations précises et circonstanciées sur chaque lot et chaque territoire.

Par ailleurs, Pôle Emploi, dans le cadre des AFC et de sa délégation donnée par le CR, a fait une commande de 2,2 millions. 1 million pour l’Afpa (30 lots) et 1,2 millions pour le Greta. Ces actions doivent commencer avant le 31/12/2017. Nous attendons la nouvelle consultation PE 2018…


Déclaration de la délégation CGT sur le bilan social 2016

Information-consultation sur la politique sociale, les conditions de travail et l’emploi

Ce bilan social 2016 ne fait que confirmer la baisse constante des effectifs permanents CDI, 30 personnes en moins par rapport à 2015, 64 salariés sur les deux dernières années.

Pour la CGT, c’est l’indicateur de la poursuite d’un violent plan social !

Il y a une augmentation notable du recours aux contrats à durée déterminée, 45 CDD en plus au 31 décembre sur 1 an, + 80 par rapport à 2014.

Ces salariés sont en contrat précaire, avec un espoir presque nul d’être embauchés puisque seuls 9 CDD ont été CDisés en 2016 ; c’est un gâchis, un gaspillage de l’investissement RH envers ces salariés et un crève-cœur pour ces personnels attachés à nos missions et à notre institution.

De plus, c’est une professionnalisation au profit de nos concurrents qui l’utilisent au gré des appels d’offres perdus.

Sans compter le recours aux autres modes de contrats précaires dont l’AFPA semble user, voire abuser, tels que : intérim, auto entrepreneur, CDI intérim (liste non exhaustive), comme le laissent présumer les indicateurs 121 à 123. 

La CGT tient à rappeler une nouvelle fois son opposition au recours massif aux emplois précaires. Outre un aspect antisocial, c’est aussi une aberration économique.

Cette précarisation fait renaître des incertitudes et des vulnérabilités là où la société salariale basée sur la norme de l’emploi à plein temps avait apporté stabilité et sécurité.

Nous regrettons qu’il n’y ait aucun indicateur concernant les augmentations individuelles et collectives, pourtant celui-ci existe dans le rapport de la situation comparée Femme-Homme.

Dans le document de la Direction Générale, il est fait état de 62 augmentations individuelles pour 2016, 58 pour 2015, 48 pour 2014.

Celles-ci sont majoritairement destinées aux classes 13 et au-delà. En est-il de même pour la région PACA ?

Pourtant, les salaires sont gelés depuis cinq ans, ce qui implique une absence d’augmentations individuelle et collective pour TOUS les salariés, du moins c’est le discours de toutes les directions de l’AFPA.

Nous voudrions des explications de la part de la direction sur ce point !

Ce bilan social traduit bien la détérioration des conditions de travail.

Quand la situation économique se dégrade, ce sont les conditions de travail, la formation des salariés, les salaires des classes les plus basses qui en subissent les conséquences !


Pour contacter la CGT dans vos Centres, adressez-vous aux Délégués Syndicaux Locaux CGT

53 visites au total, 3 aujourd’hui

À Philippe Martinez...
La fête de Mérendole avec Philippe Martinez