logo CGT AFPACompte-Rendu CRE Rhône-Alpes octobre 2017

 


« MARCHE OU CREVE ! »

Avec le plan stratégique de notre région, nous subissons de plein fouet le LEAN MANAGEMENT, ou « comment surexploiter les salariés, sous prétexte d’améliorer la productivité ». Il faut reconnaître qu’il est malin de présenter les choses sans dire leur nom.

En effet, dans la proposition des plateaux techniques mobiles, quelles conséquences pour les salariés ?

  • Des mobilités : les formateurs suivront leur plateau technique d’un lieu à un autre.
  • Des emplois précaires pour répondre à des commandes spécifiques, sur des lieux différents, à des périodes en pointillé.

C’est donc la perte du rattachement à un lieu de travail pour les CDI comme le prévoyait le contrat de travail.

Mais c’est aussi l’explosion des contrats précaires…

C’est surtout la fermeture de plateaux techniques sur des centres et leur fermeture au bout du compte.

Des agents administratifs en nombre réduit :

C’est de la polyvalence à outrance : des Logisticiens Approvisionneurs qui réalisent des tâches de secrétaires de direction, des Assistantes Techniques qui deviennent Agents d’Accueil et Commerciales, des Agents d’Accueil qui assurent des tâches d’AT et commerciales et des ASE qui deviennent hôteliers, etc.

C’est donc la non-reconnaissance des qualifications, la fin des référentiels emplois et l’explosion de la grille de salaire, puisque tout le monde peut tout faire !

Les hébergements/restauration :

Depuis longtemps les élus CGT ont insisté pour maintenir les hébergements et la restauration en état afin d’offrir aux stagiaires un accompagnement dans la réussite de leur formation.

Les directions ont pourtant laissé dégrader les hébergements, offrant des chambres parfois insalubres, quelquefois sans lieu de restauration le soir, dans des bâtiments ne permettant pas d’assurer la sécurité des lieux et des personnes.

Mais ce qui était bon hier pour nos stagiaires DE, va poser des problèmes en accueillant des publics du secteur du privé qui paieront et attendront une qualité du service.

Comment faire cohabiter des publics différents ? Est-ce que la direction va proposer des hébergements de qualité différente ? Comment la direction va-t-elle trouver les fonds nécessaires à leur remise en état ?

Les accueils des centres :

Les élus du CRE dénoncent depuis des années la dégradation des accueils dans les centres, leur argumentaire prouvait leur importance car ce sont les vitrines de nos établissements à l’externe.

Nous constatons pourtant qu’il n’y a pas d’agent d’accueil sur tous les centres, la dégradation ou l’abandon de ces lieux. Aussi, la direction n’a jamais respecté son obligation de formation envers les chargés d’accueil afin de développer leurs compétences.

Que vont devenir ces personnels ? Est-il prévu de les former afin d’assurer les nouvelles tâches prévues dans le plan stratégique régional ?

Conclusion :

Le plan MACRONISME est en route à l’AFPA avant la publication des décrets au JO. Nous constatons l’explosion des 5 éléments du contrat de travail qui permettaient pourtant aux salariés de se protéger contre les abus de leur employeur (Classification, qualification, lieu de travail, salaires, temps de travail).

Demain, ne resteront en emploi que ceux qui sont mobiles, sans contraintes familiales, les plus qualifiés, sans handicap. Du coup, les « maillons faibles » seront laissés pour compte.

Aussi, l’entreprise ne respectera plus les conditions de travail des salariés comme le prévoyait l’ancien code du travail. Ce sera aux salariés de s’adapter à l’entreprise qui « innove » dans le modèle social. La devise deviendra « marche ou crève ».

Les élus CGT rappelle, qu’à France Télécom, les suicides n’ont pas commencé quand l’entreprise s’adaptait en diminuant ses effectifs et en dégradant les services qu’elle rendait ; mais bien quand l’entreprise a mis en marche la productivité accrue. Elle a ainsi broyé des salariés qui n’arrivaient pas à suivre le mouvement et elle les a abandonnés au bord du chemin.

C’est ce qui nous attend demain !


Les effectifs restent la variable d’ajustement !

Nous sommes passés de :

  • 45 CDD et 458 CDI en 2014
  • à 55 CDD et 444 CDI en 2015
  • et 86 CDD et 426 CDI en 2016

Tous les centres sont impactés et beaucoup sont au dessous de 50 ETP.  Il y a-t-il un lien avec le seuil minimum pour obtenir des DP ?

Seule la DR se maintient avec tout de même 88 ETP CDD et CDI. En rajoutant les effectifs du CSP et d’AFPA transition, elle atteint la centaine de salariés.

Les élus rappellent que le CDI doit rester la norme et que les CDD ne doivent pas remplacer un emploi en structure.

Cf. le rappel à l’ordre de l’inspection du travail en 2014 sur ce sujet pour que la DR respecte le code du travail !


Le fond du trou !

Enfin des chiffres sur la situation économique à fin d’année 2017 ! Nous comprenons que le directeur régional ne se réjouisse pas de cet atterrissage !

Pour rappel, l’EBE (Excédent Brut d’Exploitation) 2016 réalisé pour RA avoisinait -2 Millions d’€.

L’objectif initial 2017 était de -12.6 Millions d’€, il n’a pas été réalisé car nous affichons -13.8 Millions d’€ pour la Grande Région.

AURA représente 15% du déficit national.

Cela n’a jamais aussi désastreux pour RHÔNE-ALPES.

Seules les mesures du CIF, CARED et du plan 500 000 nous permettent de dépasser de 500 000 € le prévisionnel.

Toutes les autres lignes sont en baisse entre le prévisionnel et le réalisé :

  • Marché entreprises : 778 000 €
  • État : 70 000 €
  • Collectivités territoriales : 263 000 €

En clair, même si le DR annonce que c’est le Conseil Régional qui nous entraîne le plus dans le « trou », les chiffres présentés sont parlants !


Entretiens individuels et entretiens d’activité :

Les élus dénoncent des entretiens trop peu réalisés, sans suivi et qui, du coup, semblent sans intérêt pour le personnel. La DRH souligne pourtant leur utilité pour le développement des compétences et de la carrière des agents ; ce qui sera  rappelé aux manageurs sur leur responsabilité à accompagner leurs équipes.


Plateaux techniques mobiles :

La flexibilité est liée à ces plateaux techniques mobiles qui permettront de déplacer le lieu de formation sur des opportunités commerciales conjoncturelles. Bien sûr, cela veut dire que les plateaux circulent entre les centres au quotidien.

Pour la CGT, il n’est pas question que les formateurs CDI suivent le plateau technique et que la mobilité devienne la norme au quotidien.

Si aucun CDI n’est en ressource en région, malheureusement des salariés précaires seront embauchés le temps de l’action, d’où notre constat que ce sera encore plus l’explosion de la précarité.

On copie le Greta !


Plan stratégique régional : les conséquences repérées par la CGT

AFPA 2020 Accueil Centre : Faire arrêter la convention avec ACTICALL est une demande formulée par les IRP depuis sa mise en œuvre. Lorsque ce sont les syndicats qui font remonter les dysfonctionnements, la direction n’en tient pas compte. Sauf qu’aujourd’hui, un nombre conséquent de salariés ont alerté, et là, elle entend.

Après lecture du point 13 (commercial) de ce plan, la délégation CGT ne comprend plus s’il s’agit d’un arrêt total de la prestation ou bien d’une adaptation du service rendu par ACTICALL. Est-ce à dire que les appels reçus seront rebasculés sur le binôme prévu dans les accueils ? Le DR répond que cela dépendra du national.

Il faut au minimum un binôme pour couvrir une ouverture de 9 h par jour de l’accueil.

Concernant les pré-devis qui seront délivrés à l’accueil, la délégation CGT alerte sur le fait que pour l’extérieur, il faut que les montants soient estimés et non en montants fermes et que ce soit bien compréhensible pour les prescripteurs.

AFPA 2020 autonomie des DC et organisation commerciale en territoire : L’autonomie des centres, la responsabilité du directeur de centre sur l’organisation globale des services pour la mise en œuvre de la production est aussi une revendication portée par les élus CGT du CRE. Comment vont réagir les responsables des autres services ? Vont-ils se laisser dicter leurs priorités par les DC ? Ne va-t-il pas y avoir des priorités qui seront antagonistes ? Il faut réapprendre à travailler ensemble et faire exploser les colonnes étanches entre services.

Polyvalence et flexibilité : Ce sont les maîtres mots de ce plan. La CGT renverra à la responsabilité de la direction en cas de troubles psychosociaux qui ne tarderont pas à augmenter..

Équipe mobile régionale : La mobilité est également prévue pour les agents administratifs. Lorsqu’un centre se retrouve en manque de personnel administratif, il pourra faire appel à cette équipe mobile afin de remplacer un personnel de même qualification. Cela fait penser étrangement aux formateurs itinérants, ces agents auront-ils les mêmes conditions de déplacement ?

Commercial dans les centres

C’est une demande récurrente des élus du CRE et qui a été relayée par les élus CGT. En effet, il est fondamental que les équipes commerciales puissent vérifier la faisabilité de la mise en production des actions qu’ils veulent vendre.

Conseil en formation

L’idée de déplacer les effectifs du conseil en formation dans les maisons de l’emploi, nous interroge sur la fragilisation à court terme du recrutement à l’interne.

Modèle économique

Quand l’AFPA ne réalise plus d’heure de formation, il faut rechercher d’autres moyens afin de combler le manque de Chiffre d’Affaires. Allons-nous, comme les postiers qui font de la surveillance auprès de personnes âgées, développer des actions qui n’ont rien à voir avec notre cœur de métier ? Par exemple, vendre de la production fabriquée par nos stagiaires et/ou louer nos plateaux techniques à d’autres ? Comment gérer la présence des stagiaires du Marché Privé avec nos stagiaires Demandeurs d’Emploi alors que la programmation est incertaine car en attente des commandes ou non du Conseil Régional ?

AFPA vitrine de découverte des métiers

Il sera tout aussi difficile d’organiser des visites très fréquentes avec les « mini-stages » et les « camps de vacances métier ». Nous voyons déjà aujourd’hui les difficultés d’organiser des visites pour la mesure DECLIC, car pendant ces visites d’atelier, formateurs et stagiaires sont dérangés.

Suivi stagiaires en PAMP

Encore une revendication portée par les élus depuis des années. Aujourd’hui, la direction prend conscience de l’utilité de rencontrer les entreprises et de garder un contact avec elles. Ce qui permet au formateur de s’adapter à l’évolution des métiers et du marché du travail dans les entreprises.

Offre Package de prestations annexes

Comment permettre à des publics si différents de vivre dans les mêmes lieux ? Seront-ils séparés ? Une offre pour les Demandeurs d’Emploi, une autre pour les stagiaires du Marché Privé ? Comment gérer les priorités sur les places à l’hébergement ? Comment remettre nos hébergements dans un état correct et avec quels moyens financiers ?

TEAM BUILDING CENTRE

Pour la CGT, les indicateurs simples sont déjà déterminés : relire l’ancien contrat de progrès qui devrait évoluer en COP. Il faudrait déjà respecter nos obligations de service public qui sont déclinées dans le décret de la création de l’EPIC.

Intégration CDI-CDD-Prestataires

Systématiser l’accueil des nouveaux embauchés au minimum 3 jours avant l’entrée en emploi et organiser un réel tutorat dans les centres, nous paraissent primordial. Arrêtons d’en parler et mettons-les en œuvre !


Les élus CGT réclament une mise en œuvre immédiate et en priorité le Centre en structure autonomie car il y a urgence de redonner la main à ceux qui produisent.

Cela veut dire que le directeur du centre reprend la main pour mettre en œuvre la production, coordonne les différents marchés et actions de formation, décide des investissements et des ressources humaines nécessaires à la réalisation de cette production.

Nous avons peur que les priorités antagonismes des services à l’AFPA soient un frein, d’autant que depuis la création de colonnes étanches, nous ne savons plus travailler ensemble pour le même objectif : former ceux qui en ont le plus besoin.


Adhérez à la CGT !

Contactez :  Valérie STEFANINI SR CGT-AFPA RA.
APFA 35 Bd Jodino 69200 VENISSIEUX poste 580 50

 

67 visites au total, 1 aujourd’hui

CRE AURA septembre 2017