Covid-19 : lettre de la CGT à la DG

logo cgt

Madame la Directrice Générale,

Nous avons pris connaissance de votre message de ce jour adressé aux salariés, faisant suite aux annonces du Président de la République du jeudi 12 mars. Vous avez pris la décision, à ce jour, de maintenir les centres Afpa ouverts en indiquant une série de mesures prises pour protéger la santé des salariés et assurer la continuité de service.

Au-delà de ces mesures générales, nous constatons qu’un grand nombre de situations restent à ce stade dans l’ombre.

Pour les salariés :

  • Quelles mesures de protection spécifiques pour tous les salariés en contact direct et quotidien avec le public (agent d’accueil, CRA, formateurs·trice, ASE…), la liste est longue, car il s’agit de la grande majorité des salariés de l’AFPA : masques, gel hydroalcoolique dans les salles d’examen ou d’information collective…
  • Quelles solutions lorsque les mesures relatives aux postes de travail et/ou aux salles de réunion ne sont pas possibles ? Dans certains centres, l’exiguïté des salles ne permet pas de se «placer une chaise sur 2» tel que vous le demandez.
  • Vous dites qu’il ne faut pas passer les post-it de la main à la main, mais qu’en est-il des autres documents tels que dossiers de candidatures, feuilles d’émargement, etc. ? Nous n’avons pas forcément les salles adaptées pour mettre 1 personne par table.
  • Les salariés à risque, fragiles en raison de leur état de santé, ont-ils été identifiés ? Quelles sont les mesures spécifiques prises à leur égard ?
  • Quelles mesures spécifiques pour les salariés du dispositif itinérant ?
  • Quelles mesures mises en place pour éviter les déplacements professionnels ?
  • Quelles sont les modalités de recours au télétravail et à la formation à distance ? Des formations sont-elles envisagées pour permettre aux salariés de continuer à assurer leurs activités ?
  • Des mesures spécifiques et des contacts ont-ils été pris pour les salariés des entreprises sous-traitantes ?
  • Quelles sont les modalités pour les personnes TH ?
  • Quelles sont les mesures spécifiques pour la restauration, plages horaires, pas de regroupement de plus de 100 personnes, etc. ?
  • Quelles sont les modalités pour l’évacuation des personnes (malaises, syncopes, perte de connaissance) liées au Coronavirus ?
  • L’approvisionnement en savon dans les toilettes ? Il existe malheureusement de nombreux endroits sans savon ou sans essuie-mains.
  • Quelles sont les modalités de désinfection des véhicules de service ?
  • Quelles sont les modalités d’accès pour les fournisseurs et autres personnes extérieures ?
  • Quelles sont les modalités d’approvisionnement en masques et gels hydroalcooliques ?

Pour les stagiaires :

  • Quelles mesures pour les stagiaires ne pouvant faire garder leur enfant ?
  • Des formations à distance sont-elles envisagées ? Il semble que ce soit déjà le cas en HdF et en Grand-Est. Quelle est la position des Conseils Régionaux sur ces modalités de formation ?
  • Des moyens sont-ils prévus pour permettre aux stagiaires de travailler à distance (prêt de matériel informatique si besoin ?)
  • Qu’en est-il du maintien de la rémunération pour les stagiaires ?

Ces points ne sont évidemment pas exhaustifs.

A ce propos, et au vu de la situation dans laquelle nous sommes, ainsi que dans un but de prévention, mais aussi d’anticipation d’une dégradation possible dans les semaines à venir, il est indispensable d’associer rapidement l’ensemble des acteurs de la prévention de l’AFPA : CSE et CSSCT, RP, médecine du travail… et le CSEC, au niveau local, régional et national. Nous demandons donc une information sur les plans de préventions site par site. Se pose aussi la question du maintien en présentiel des réunions d’instances régionales et nationales, qui conduisent à d’importants déplacements. La direction générale a-t-elle prévu de mettre en place des réunions en visio-conférence pour limiter les déplacements des élus et des membres des OS ?

Nous vous demandons donc de réunir rapidement les instances concernées, en visio-conférence ou conférence téléphonée, afin d’échanger sur les mesures de prévention et de continuité de l’activité, avec les acteurs de terrain.

De nombreux salariés et stagiaires sont très inquiets de l’évolution de l’épidémie et nous sollicitent quotidiennement.

Nous vous rappelons qu’il appartient à l’employeur de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent des actions de prévention des risques professionnels, des actions d’information et de formation, et la mise en place d’une organisation et de moyens adaptés.

L’employeur doit aussi veiller à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte de l’évolution de la situation et tendre à l’amélioration des situations existantes.

Des réponses à nos questionnements pourraient contribuer non seulement à endiguer la propagation de l’épidémie, mais aussi à renforcer une culture collective de la prévention des risques en entreprise, en y associant, pour une meilleure efficacité, la direction, la médecine du travail, le CSE et les salariés.

Nous attendons de votre part un échange rapide à ce sujet avec notre Organisation Syndicale.

Nous restons à votre disposition pour tout renseignement que vous jugeriez utile.

Nous vous prions de croire, Madame la Directrice Générale, en l’expression de nos salutations distinguées.

Le 13 mars 2020
Yann Chérec
Secrétaire Général de la CGT AFPA

Mesures face à la crise sanitaire
Bravo ! Un 8 mars historique !