logo CGT AFPAQuoi de neuf au CRE PACA du 19 août 2018 ?


En préambule du CRE Ordinaire de ce mois, le secrétaire déclare regretter fortement ne recevoir qu’à peine la moitié des documents demandés par les élus, et de plus qu’ils ne leurs soient transmis qu’à la veille de la préparatoire. Ceci ne permet pas de préparer correctement la séance plénière et les membres du CRE PACA souhaitent que cela change rapidement.


Informations du président

présidentLe Président du CRE débute le comité en nous disant qu’il n’a pas d’infos particulières à nous présenter. A part un rendez-vous prévu avec le Conseil Régional suite au marché sur les hébergements pour lequel nous avons été retenus. Tous stagiaires, même hors centres, suivant une formation demandée par la région (y compris les AFC PE) pourront être hébergés dans nos centres. Concernant la question de la restauration, le Président déclare qu’il va falloir faire des choix avec comme critère principal, voir unique : la rentabilité.

Point de vu de la CGT : nous avons déjà abandonné les repas du soir, devrons nous fermer la restauration le midi aussi ? L’hébergement et la restauration nous semblent primordiaux aux premiers besoins de nos stagiaires de plus en plus en situation de précarité. Comment suivre convenablement une formation le ventre vide.

Le président nous informe que la région nous doit toujours 7Millions d’€, restant dus suite à notre passage en filial. La nouvelle rassurante est que le Conseil Régional a enfin publié un organigramme avec une directrice de la formation.

La CGT est loin d’être rassurée face au turnover des responsables de service en région depuis le début de la mandature.


Fonctionnement du CRE

fonctionnementLes élus du CRE demandent le règlement du solde des budgets de fonctionnement et des ASC, soit la moitié du budget non versé à ce jour.


Activités Sociales et Culturelles

cadeaux

La présidente de la commission nous informe qu’il y a 178 inscrits pour les voyages 2019 puis fait voter un chèque Cadh’oc de 20 € et une valisette gourmande pour le Noël 2018 des enfants de moins de 12 ans.

Le cadeau de Noël des agents sera une Wonderbox d’une valeur de 40 € qui permettra aux salariés de choisir une activité seule ou en couple parmi les 40 000 proposées.


Conditions de travail et risques psycho sociaux

CHSCT

La commission, dans son rapport sur le bilan social apporte les éclairages suivant :

Une augmentation de 10 % des accidents du travail pour une diminution de 20 % du personnel. Ce constat est alarmant car il démontre une aggravation des conditions de travail depuis ces dernières années.

De plus, la baisse de 30 % du montant destiné à la formation sécurité et celle de 50 % pour la formation sur les Conditions de Travail, ne permet pas d’accompagner convenablement les salariés sur les problématiques liées à la mutation des métiers notamment, point d’orgue de notre agence actuellement avec la mise en œuvre de la plateforme activité.

La commission relève des problématiques dues, à la fois à l’insécurité de l’avenir et au manque d’activité, mais également à des pressions sur les personnels.

Pour la CGT, c’est le résultat de faire plus avec moins, mais au détriment de la santé des salariés.

Les médecins du travail se sont réunis en juillet pour une prise d’information et un tour de table afin d’avoir une photo nationale (… enfin, ils étaient 12 à la réunion !!!!).

Éventuellement, en juin 2019, nous pourrons bénéficier d’une enquête EVREST (Évolution et relations en santé au travail).

Il est prévu 3 X 2 Jours de formation pour les DC et les MF, puis pour les élus CHS-CT sur le thème du Burnout.

Quant à l’expérimentation entre la direction et le CHS-CT au travers d’un sérious game « voir les RPS et les résoudre », elle a débuté en avril, nous attendons toujours la suite.

Du point de vue de la CGT, il n’y a rien de très sérieux mis en œuvre à tous les niveaux pour prendre en compte la souffrance des personnels aux vues de l’avenir et de ce qui pourrait attendre ces derniers. Il semblerait que pour la direction de l’AFPA, les priorités actuelles ne soient pas vraiment le bien-être et la santé des personnels…


Emploi et Formation Professionnelle

vacances

Concernant la question de la journée dite « du pont offert » le président statuera le mois prochain et ponctue son intervention (un brin ironique) avec : ” mais comment va-t-on faire quand il faudra travailler le samedi ? “. Notre DR doit réfléchir pour savoir s’il nous « offre » une journée complète ou, comme il le souhaiterait, juste un vendredi matin… Sommet de la mesquinerie !!!

Les élus CGT font remarquer que pour les salariés, à qui on demande de plus en plus et qui gagnent de moins en moins n’étant plus augmenté depuis une dizaine d’année, il s’agirait là d’un geste de reconnaissance de la part de la direction régionale. De plus, nous rappelons que la CGT revendique la baisse du temps de travail avec le passage aux 32 h ainsi que les augmentations de salaires.

Le premier séminaire des AT a eu lieu à Marseille La Treille en semaine 37. Des temps d’échange par Link seront organisés tous les mois puis chaque trimestre en présentiel. Ensuite, il pourra être réalisé des temps de formation, par exemple sur DOCAPOST.

Suite au diagnostic numérique, un programme de formation est en construction pour démarrage le 3ème jeudi du mois d’octobre. Il est envisagé 2 jours de formation par centre avec 3 ateliers distincts.


Ressources Humaines

entretien

Nous attendons un MF d’AURA, qui arrivera à MLT en fin d’année.

Les entretiens individuels vont pouvoir démarrer (les documents sont en ligne) et devront être clos fin novembre. Dorénavant, un seul entretien par an.

Dans le cadre des plans de marché la PACA a l’aval du national pour recruter 2 CDI spécialisés sur la fibre optique.
Un plan de marché, c’est : un plan de bataille sur un secteur (par exemple la fibre) en fonction d’une analyse économique faite au national et qui se décline (ou pas) en région. Dans le cadre de sa déclinaison, des budgets sont libérés pour la création de plateaux techniques sur centre ou mobile ainsi que l’ouverture de CDI car la formation est considérée pérenne et rentable.

Les élus CGT ont demandé que les DC proposent les postes en recrutement en priorité aux salariés de leur centre. A ce jour, nous avons en région, 6 formateurs inscrits sur la plateforme d’activité.


Informations économiques

courbes

Concernant l’Appel d’Offre de la région, le DR refuse toujours de nous donner la liste des actions sur lesquelles nous sommes retenus (alors que les DC donnent l’info depuis quelques semaines…).

Petit rappel : Nous avons répondu à hauteur de 11 Millions d’€ et en étions restés à 8,8 Millions d’€ de lots non refusés. Mais être retenu ne signifie pas réaliser l’action de formation, il faut recevoir le bon de commande, puis l’autorisation de démarrage. De plus, nous ne sommes pas mandataire, et de ce fait, nous ne participons pas à la renégociation des prix. Et donc à ce jour les bons de commande arrivent mais certains semblent différents des offres initiales, sur le volume comme sur le prix.

Le maximum réalisé devrait être au mieux autour de 5 Millions d’€.

Les élus CGT regrettent que les documents traitant de l’offre AFC de Pôle Emploi soit inexploitables…

Dans le cadre des MNSP, il est rappelé que la contribution des formateurs aux journées d’études fait remonter des subventions de l’état à l’AFPA. De plus, ce travail est impératif pour la montée en compétence de ces derniers.


Évolution du dispositif

danger

Pas d’information sur les orientations stratégiques nationales, ainsi que régionales.

Les élus CGT se demandent si les directions auraient des choses à cacher. Cela n’augure rien de bon. Nous nous devons de préparer la riposte.

Un point sur l’organisation de prépa compétence et des remontés sur les dysfonctionnements que le président analysera après une réunion avec les intervenants.

En 1er lieu, pour pallier au manque de R.H. sur cette activité, il va falloir travailler en « APP » (Ateliers Pédagogiques Personnalisés) : mettre en commun plusieurs ateliers avec 2 intervenants.

Aujourd’hui Prépa Compétences c’est :

  • 16% de l’objectif attendu à mars 2019 déjà effectuée en PACA,
  • 50% des personnes accueillies qui restent,
  • 102 salariés formés à l’appropriation du dispositif.

Par contre, rien ne transpire sur les orientations stratégiques.


CGT AFPA PACA

La Rascasse n° 7 (PACA)
Menaces sur l'emploi à l'AFPA