Compte rendu CGT du CSEE Région SUD du 16 décembre 2020


En Intro

Shadok


Afin de nous récompenser pour nos efforts…

…Et bien nous n’aurons droit à rien !!!

Suite à la déclaration d’une OS à laquelle nous nous sommes associés, nous avons réclamé un geste de reconnaissance envers les salariés. La direction « admet que des efforts ont été fournis », mais ne fera aucun geste, PAS MÊME LA VEILLE DE NOËL !

Les membres du CSEE avaient en effet suggéré que le 24 décembre après-midi soit entièrement offert, ou un autre jour en 2021. Rien…

Pourtant, la CGT a précisé qu’en 2021 beaucoup plus de jours fériés tombaient un samedi ou dimanche, ce qui accroît le temps de travail annuel et mériterait d’être pris en compte…toujours RIEN !

Les financeurs ont le dernier mot, l’inflexibilité de la direction n’a d’égal que son mépris.

…Retour sur un CSEE désolant.


Condition de travail et RPS : Le centre de Nice

7 fiches alertes émises sur ce centre depuis 2 mois, un nombre de cas COVID croissant, il y avait de quoi inquiéter et mobiliser les élus sur ce sujet. Pour autant la direction n’a pas jugé utile d’associer les élus et a mené son enquête sans respecter les attributions de la CSCCT.

Suite aux entretiens menés par le DRH et les référents RPS, nous nous attendions à ce que la direction fasse un retour aux élus, avec leur diagnostic et un plan d’action…

Rien de tout cela, à part quelques constats réducteurs et des mesures insuffisantes extirpées à une direction excédée et cinglante : renforts embauchés à la va-vite sans formation ni opérationnalité réelle. « On compte sur le collectif » dixit le DRH.

La gravité de l’état de santé psychique des salariés et d’autres problématiques ne sont visiblement pas prises en compte et la démarche rustine ne tiendra pas longtemps !

Comme ils ne veulent pas amener de réelles solutions, le mieux c’est de dire qu’i n’y a pas de problèmes, ou de les réduire à une problématique RH, voire d’individus !


Action des élus du CSEE

Puisque l’enquête contradictoire sur le centre de Nice n’a pas pu se faire par l’entrave de la direction, les élus se sont déplacés et ont proposé des entretiens à tous les salariés, en toute confidentialité.

Tous les élus ont exigé la mise en place d’un CSEE extraordinaire afin que la direction nous présente son diagnostic écrit, pour le confronter à notre analyse. Ce n’est qu’avec un diagnostic partagé qu’un plan d’action adapté aura plus de chance d’aboutir.

Nous nous battrons pour que nos collègues de Nice soient entendus et que des mesures fortes prennent en compte l’ensemble de leurs difficultés.

Dernière minute : la pression des élus finit par payer et au-delà des premières mesures prises par la direction, nous aurons l’occasion de partager notre diagnostic avec celui de la direction lors d’un CSEE début janvier. Objectif : un plan d’action CONCRET, EXHAUSTIF et RAPIDE


Condition de travail et RPS : Le centre d’Avignon

Bien que ce point ne soit pas à l’ordre du jour, nous sommes intervenus pour parler des difficultés croissantes que rencontrent aujourd’hui les AF du centre d’Avignon.

Pas de réaction notoire de la part de la direction, hormis le constat des scans plus nombreux en période de clôture… !

Les élus CGT ne peuvent admettre un tel abandon des salariés et une non-considération de leurs souffrances.

Toujours le même constat : un personnel parachuté à de nouvelles fonctions, sans accompagnement ni formations, mais déjà en surcharge de travail.

AVIGNON, NICE, SAINT-JÉRÔME… combien de centres en surchauffe ? Combien de salariés abandonnés dans une faillite organisationnelle prévisible ?


Promo 16-18

Comme nous pouvions l’imaginer, les jeunes ne sont pas au RDV : 20 entrées pour 200 attendues !!!

Une modification dans le processus (encore…), notamment les 2 semaines de réflexion et le séjour en centre initiative jeunesse qui a été réduit à 1 semaine.

Le projet dans sa phase 2020 ressemble encore à une montagne qui accouche d’une souris.

L’année 2021 n’augure rien de bon, puisque l’État refuse que l’AFPA communique pour améliorer le recrutement…

Pour la CGT, nous devenons donc des invisibles pour chercher des invisibles : le « en même temps » de la cohérence macronnienne.


Interdiction de fumer dans les centres

Rappelons que la mission Promo 16-18 entraîne une obligation légale d’interdiction de fumer y compris à l’exterieur des bâtiments AFPA.

La direction va se rapprocher de notre mutuelle pour étudier la faisabilité d’accompagnements à l’arrêt du tabac.

Pour ceux qui ne souhaitent pas arrêter de fumer, des lieux spécifiques sont à l’étude.

Quant à faire respecter la consigne, c’est de la responsabilité de la direction.

En conclusion : c’est comme avant, mais la consigne imprimée sur une feuille A4, est accrochée au mur.


Ambition territoire (présente par le DC du Grand Marseille)

Shadok

C’est plus ou moins la même présentation depuis 10 ans.

Des marchés hypothétiques avec des projections fantasmatiques, des tableaux chiffrés erronés…

La direction a refusé de nous transmettre le diaporama : auraient-ils peur que nous puissions l’étudier de manière approfondie, mesurer les écarts et demander des comptes l’année prochaine ?


2020, 2021…

fêtes

Après une année 2020 bien difficile, nous vous souhaitons, cher·es collègues, de passer de bonnes fêtes de fin d’année.

Bon repos et prenez soin de vous !

” Un combat de la liberté apprend de façon brutale que c’est l’oppresseur qui définit la nature de la lutte, et il ne reste souvent à l’opprimé d’autre recours que d’utiliser les méthodes qui reflètent celles de l’oppresseur. ”
Nelson Mandela

 

” Ne parlez pas d’acquis sociaux, mais de conquis sociaux, car le patronat ne désarme jamais. ”
Ambroise Croizat

 


Syndiquez-vous !

Le dialogue social est de plus en plus mis à l’épreuve et le besoin de se rassembler pour faire valoir nos droits devient primordial.

Découvrez les raisons de se syndiquer…


 

La fumeuse prime de la démotivation
CSEE Région SUD (PACA) 18 novembre 2020