logo CGT AFPADéclaration des élus (e)s et délégations syndicales CGT, FO, CFDT à la séance plénière du CRE Limousin du 18 janvier 2018


Par cette déclaration, nous souhaitons rappeler que nous avons régulièrement interpellé la Direction sur la situation de Conseil en Formation.

Notre dernière intervention sur le sujet a eu lieu en décembre 2017. Pour mémoire, notre interrogation portait sur l’organisation et les perspectives d’emploi pour ce service à partir de 2018.

Pour la Direction, l’année 2018 devait démarrer avec une stabilisation des effectifs et une organisation efficiente.

Sans être parfaitement convaincus par ces annonces, nous pensions pouvoir rester un temps en observation pour en mesurer la réalité et les effets. Et nous ne pensions pas à devoir ré-intervenir sur le sujet aussi rapidement.

Cependant, nous nous voyons obligés de le faire car nous constatons que le démarrage de l’année 2018 ne tient pas ces promesses et que la situation ne cesse de se dégrader pour les collègues :

  • Le remplacement d’un ancien logiciel (Cerise) par un nouveau logiciel (Kairos) semble s’imposer à Pôle emploi. En ce début d’année, ce changement vient impacter le travail des collègues de Conseil en formation qui y sont confrontés sans aucune information et consignes de travail. Aucune anticipation, ni préparation, ni cadrage. Les procédures à suivre en lien avec Pôle emploi, ce sont les agents de Pôle emploi qui les expliquent à nos collègues. A l’interne AFPA, les difficultés semblent minimisées par la hiérarchie alors qu’elles sont multiples et les réponses fournies ne semblent pas prendre la mesure des nouvelles exigences que portent Pôle emploi et de leurs répercussions.
  • Le « terrain » ne perçoit pas un réel pilotage managérial. Les agents essayent de se débrouiller comme ils peuvent. Abandonnés à leur sort, est-ce bien normal que ce soit les salariés qui soient à l’initiative d’une prochaine réunion technique afin d’aborder le cadre opérationnel de leur activité ?
  • A tous ces problèmes viennent s’ajouter les interrogations qui se rapportent aux recrutements des postes de CRA en cours, recrutements dont nous vous rappelons qu’ils sont attendus mais qu’ils restent insuffisants puisqu’ils ne remettent même pas le niveau d’effectif au niveau de ce qu’il était quand toutes les difficultés de Conseil en Formation ont commencé à voir le jour. Les contrats intérimaires se finissent au 2 février. 2 recrutements sont en cours mais nous ignorons si les nouveaux recrutés arriveront à cette date.  Si leur embauche est prévue au premier février, comment et par qui sera assurée leur formation ? Cette période de latence, génératrice à nouveau d’un surcroît d’activité, sera-t-elle couverte par une prolongation des contrats intérim de sorte d’assurer le tuilage dans des conditions correctes ?  Si les embauches sont effectuées à une date postérieure, même question concernant les contrats intérim, seront-ils prolongés ? Ces préoccupations, vous l’aurez compris, rajoutent de l’incertitude à l’incertitude. Dans un contexte qui voit apparaître de nouvelles difficultés de fonctionnement, il est plus que nécessaire de lever ces incertitudes et de rassurer les équipes.

Alors même qu’un cabinet extérieur mandaté par la direction évoquait fin 2017 les troubles psychosociaux perçus sur le service conseil en formation et alors même que vous considérez avoir apporté toutes les solutions au problème, nous continuons pour notre part à dire :

  • qu’il est inacceptable de laisser les collègues de Conseil en formation dans cette situation à nouveau désolante,
  • que vous mettez, en toute connaissance de cause, en danger nos collègues en jouant avec leur santé déjà fortement éprouvée,

et qu’à travers tout cela, vous mettez en péril l’alimentation du dispositif et notre devenir professionnel.

Vos fonctions vous donnent  la responsabilité de préserver la santé morale et physique des salariées que vous employez. Nous vous demandons une nouvelle fois de l’assumer pleinement.

Au CRE Limousin, le 18 janvier 2018


Cliquez ici pour consulter le compte rendu CGT du CRE…


 

CRE Limousin janvier 2018
Déclaration CGT au CRE Limousin du 21/12/2017.