logo CGT AFPAL’AFPA Picardie menacée par un projet de réorganisation mortifère.

A la demande du gouvernement, la direction de l’AFPA projette une destruction massive de l’organisme de formation professionnelle pour les adultes : 38 centres de formation sont promis à la fermeture sur tout le territoire national et 1541 postes en CDI doivent être supprimés.

L’impact pour la région Picardie est très significatif. La fermeture du centre AFPA de Beauvais est programmée à l’horizon 2020, l’arrêt d’un grand nombre de spécialités de formation dans tous les centres picards est aussi en projet : logistique, entretien bâtiment, travail du bois, équipement et maintenance en génie climatique, usinage et soudage, froid et climatisation, informatique et secrétariat, hôtellerie et restauration, distribution, service à la personne… De nombreux demandeurs d’emploi ne pourraient plus se former, trop éloignés de toute offre de formation sur le territoire.

Ce projet est d’autant plus absurde qu’il ne contient aucun axe de développement. Pire ! Il réduit la possibilité de se qualifier vers des métiers porteurs comme l’aide à domicile ou les métiers liés à la transition énergétique.

Le département de l’Oise est le plus impacté par cette baisse drastique d’offres de formation, sa capacité étant diminuée de plus de moitié. La réduction d’effectif est tout aussi dévastatrice : plus de la moitié des salariés risque d’être licenciée.

L’intersyndicale CGT, CFDT, FO et Sud s’est mobilisée pour soutenir le personnel et interpeller les élus politiques locaux et régionaux contre ce projet de destruction de l’AFPA, nuisible à tous les citoyens, privés d’emploi, précaires comme salariés.

manif

La manifestation, réunissant près de 2000 salariés à Paris le jeudi 6 décembre 2018, a été très suivie par les grévistes picards, qui se sont aussi déplacés en masse.

Reçue en premier lieu par un conseiller de la ministre du travail, la délégation intersyndicale a exigé que l’État prenne la mesure de la situation. C’est après insistance que le directeur de cabinet de Murielle Pénicaud a finalement accepté de programmer un nouveau rendez-vous, le vendredi 14 décembre à 15h.

La CGT affirme que l’AFPA est un outil irremplaçable pour répondre aux besoins des actifs et aux exigences du développement des territoires, en proposant des formations de qualité, animées par des formateurs issus du terrain, qui offrent d’excellents taux de retour à l’emploi ; ce sont aussi des services d’accompagnement, d’hébergement et de restauration qui permettent de sécuriser les chances de s’insérer sur le marché du travail.

Créée il y a 70 ans, l’AFPA a démontré son efficacité et son utilité sociale. Il est inconcevable, à l’heure où la politique macronienne se vante de vouloir lutter contre le chômage, de détruire un service public qui a formé un actif sur huit.

C’est pourquoi la CGT AFPA revendique le maintien du maillage territorial, les services associés et l’ensemble de son offre de formation pour l’émancipation et la formation qualifiante de tous.


Extrait du lien Picard n° 33
Cliquez ici pour consulter le lien Picard

 

Tous ensemble à Beauvais le 5 février
Mobilisation des retraités en Picardie