Les salariés du Puy-en-Velay sont abandonnés.

La situation des salariés du Centre AFPA du Puy-en-Velay ne cesse de se dégrader malgré les alertes des différentes instances du personnel.

CFPA le Puy-en-VelayEn séance du CRE du mois de juin, les élus ont ajourné la plénière et ont demandé à la direction régionale, via une déclaration, à ce que des solutions concrètes soient proposées pour le Centre.

Les semaines passent et fort est de constater que rien ne bouge. Pire, les salariés sont livrés à eux-mêmes et la direction locale totalement absente.

En effet, la directrice a été nommée au centre de Valence (3 sites) et elle est censée assurer l’intérim du Puy en attendant la nomination du futur directeur. Son rôle se traduit par un pseudo management à distance qu’il se fait essentiellement par mail.

La Manageur de formation est quant à elle absente pour maladie et le Manageur des services et des moyens généraux est présent à peine un jour par semaine puisqu’il occupe ce même poste dans la Loire.

Il n’y a plus de pilote dans l’avion !

Le lien direction/personnel est « cassé » et les salariés laissés totalement à l’abandon.

L’ensemble des salariés alerte sur leurs conditions de travail et informe que le curseur des risques psycho-sociaux est à son maximum.

Nous demandons un plan concret pour que le centre retrouve de l’activité ainsi qu’un accompagnement de chaque salarié.
Il y a URGENCE !


Le centre AFPA du Puy-en-Velay, c’est :

  • 31 salariés
  • 8 stagiaires
  • 1 stagiaire hébergé pour 112 chambres
  • Des plateaux techniques à la pointe sur 9 Hectares
  • Suppression de la restauration du soir
  • Plus de direction locale
  • Absence de programmation
  • Absence de développement
  • Pas ou peu de lien avec les prescripteurs

Le personnel souhaite que le Centre AFPA du Puy retrouve toute sa place de Centre de formation sur le territoire.

STOP à la destruction lente du Centre et de ses salariés !


Les salariés du Puy-en-Velay

Droit à la déconnexion
CRE extraordinaire Rhône-Alpes juin 2018