logo CGT AFPALimousin : flash CRE Extraordinaire du 9 Novembre 2018, vos élus CGT vous informent.

Vos élu(e)s debout face à l’innommable !
L’intersyndicale limousine fait front face à l’inacceptable !
L’AFPA VIVRA !
Malgré l’incurie de ses directions


La Direction régionale a convoqué un CRE extraordinaire suite au CCE du 7 Novembre.

Les élu(e)s et organisations syndicales du Limousin ont décidé de faire une déclaration en début de séance.

Cette déclaration est faite pour marquer la colère des élu(e)s contre le président du CRE : le DRDirecteur du « Ratiboisage » — qui a refusé d’inscrire à l’ordre du jour les questions porté(e)s par les élu(e)s, notamment sur les orientations stratégiques et le projet économique pour le Limousin.

Elle dénonce, aussi, l’hypocrisie de la direction qui refuse aux élu(e)s du CRE, depuis Juin 2017, la présentation du « PSR » (Plan Stratégique Régional ou Plan « Super Ratiboisage »). Alors même que ce PSR est la base du PSE !

CRE Limousin 9 novembre 2018

En clair le DR construit ce plan depuis plus d’un an, les élu(e)s n’en ont jamais été informé(e)s, et maintenant le DR et DRH (Directeur du Renvoi Hors-pair) se cachent derrière le « national » !

CRE Limousin 9 novembre 2018

Lors de la lecture de cette déclaration et en attendant les réponses de la direction, les élu(e)s sont resté(e)s debout, silencieux (ses), face à la direction avec un message clair et explicite :

CRE Limousin 9 novembre 2018

L’intersyndicale restera debout face à la direction !

Nous ne plierons pas, nous ne nous rabaisserons pas !

La suite fut un long monologue du DR et du DRH commentant mécaniquement des « slides », comme on déroule un discours appris par cœur !

On notera, par contre, que le vocabulaire a changé dans la bouche du DRH, nous qui étions d’après lui des « collaborateurs » lorsqu’il fallait demander toujours plus d’effort, là nous redevenons des salariés quand il faut nous licencier !

Le « PowerPoint » ne dit rien ou pas grand-chose des conséquences de cette attaque pour le Limousin.

Mais nos dirigeants régionaux (collaborateurs zélés de la DG et du gouvernement !) ont bien appris leurs « éléments de langage » et pratiquent aisément « la communication pour ne rien dire » !

On notera l’hypocrisie ambiante, l’exemple parfait étant la vision stratégique qui doit tenir compte de « l’impact social » de l’AFPA !!

Regardons froidement l’impact social projeté : licenciements, dégradation extrême des conditions de travail, fermeture de centres, de GRN…

Quel impact !!!

Mais rassurez-vous, chers rameurs, la direction va créer des postes de barreurs !
(référence à l’aviron où il y a ceux qui rament et font avancer le bateau et celui qui crie sur les rameurs pour qu’ils augmentent sans cesse le rythme.)

Bon, elle va d’abord se sauver elle-même, et va donc créer des postes de direction dont un Directeur du « Ratiboisage » adjoint, aussi nommé(e) DRA : Directeur(trice) du Retour d’Ascenseur ; il faut bien s’entraider entre amis !.

A ne pas douter que ces « nouveaux directeurs(rices) » sauront bénéficier des accompagnements prévus au PSE !

Quant à nous qui les faisons manger grassement, et bien nous serons toujours moins nombreux — si nous n’agissons pas ! — à nourrir grassement cette cohorte des directeurs de « l’entre-soi » !

La CGT AFPA du Limousin n’acceptera pas ce plan de la honte !

Nous resterons debout face à la direction !

Nous resterons debout face aux politiques pour leur demander des comptes !

Nous resterons debout pour lutter pour nos emplois, nos centres, nos formations !

Nous avons des solutions pour tenir notre AFPA debout !

Salarié(e)s restons debout !

Le département de la Vienne vote une motion pour le maintien de l'AFPA
Déclaration intersyndicale au CRE Limousin du 18 octobre