Carte postale au Président de la République (octobre 2018)

M. le Président de la République

Palais de l’Élysée
55, rue du faubourg Saint-Honoré
75008 Paris

La CGT AFPA revendique :

  • Le droit à une formation quali­fiante pour tous les citoyens
  • La préservation de tous les centres de formation
  • La protection des emplois et des métiers
  • Les moyens nécessaires pour mener à bien toutes les missions
  • La création d’un Pôle Public National

Monsieur le Président de la République,

itc chs-ct pour la 2ème filialeAlors que l’AFPA (Agence nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes) affiche un taux de retour à l’emploi de 66 % après une formation, sa destruction en cours est incompréhensible en cette période où le chômage repart à la hausse et où l’investissement dans la formation est annoncé comme une priorité.

Il est inconcevable que l’AFPA, cet outil du service public de l’emploi — qui depuis 70 ans a formé 1 actif sur 8 en France — soit amputé d’une partie de ses Centres de formation qui sont la garantie de l’égalité d’accès pour tous les citoyens à une formation qualifiante sur l’ensemble du territoire national, conformément au point 13 du préambule de la Constitution.

Nous vous demandons d’intervenir pour que cet Établissement public puisse retrouver les moyens lui permettant de mener à bien ses missions au service de nos concitoyens salariés et privés d’emploi.

Préambule de la Constitution

Point 13 : ” La Nation garantit l’égal accès de l’enfant et de l’adulte à l’instruction, à la formation professionnelle et à la culture. L’organisation de l’enseignement public gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l’État. “