logo CGT AFPAMobilisation nationale pour la défense du service public

Écho de la manifestation du 7 mars 2017 à Paris

Dans la continuité du combat pour l’abrogation de la loi contre le travail, les secteurs de la santé, des organismes sociaux, les retraités, la fonction publique territoriale, l’enseignement supérieur, EDF, se sont retrouvés place Denfert Rochereau à Paris le mardi 7 mars 2017 à 14 heures.

manifestation 7 mars 2017 Paris

Répondant à l’appel à la mobilisation relayé par la FERC, les salariés de l’AFPA participaient ensemble à cette grande journée de défense du service public. Un signal fort adressé à tous les actuels candidats à la présidence de la République, dont quelques uns, sur le parcours de la manifestation, argumentaient pour des moyens accrus destinés à palier des années de politique d’austérité.

Pour la récente agence AFPA, l’officialisation annoncée du renforcement de ses missions de service public ne semble pas encore être la fin de ses difficultés. Les syndicats CGT, FO et Sud solidaires de l’AFPA s’accordent encore à revendiquer :

  • le maintien d’une AFPA nationale sans filiale
  • le retour des financements directs de l’Etat
  • la défense des conditions de travail
  • l’augmentation des salaires gelés depuis 6 ans
  • la préservation des durées de formation qui doivent rester qualifiantes et certifiantes
  • la défense des services publics dans leur ensemble

Sauver l’AFPA reste un devoir d’État !


La formation professionnelle, l’oubliée des débats !

manifestation 7 mars 2017 ParisInterpellé par les médias (France Télévisions), Yann Cherec, secrétaire adjoint du syndicat CGT de l’AFPA, a répondu à des demandes de précisions sur la situation actuelle de la formation professionnelle et de la place de l’AFPA au service de l’accès à la qualification et à l’emploi. Trop souvent ignorée, ou réduite aux questions de la formation par l’apprentissage, la formation professionnelle des demandeurs d’emploi est un sujet bien complexe, dont peu de candidats s’emparent pour alimenter les débats de l’actuelle campagne présidentielle.


Paroles et paroles de candidats… en campagne !

Présents, et disponibles sur le parcours de la manifestation, certains «politiques» ou candidats à la Présidence de la République ont échangé sur leur vision de la France de demain, des services publics et de la place qu’ils ambitionnent pour la Formation professionnelle.

Ainsi, Olivier Besancenot, Philippe Poutou et Jean-Luc Mélanchon ont exprimé, devant les salariés de l’AFPA, ce que devrait être un service de formation efficace au service du plus grand nombre. Jean-Luc Mélanchon a formulé des idées bien précises pour l’utilisation des 32 milliards de fonds de la Formation Professionnelle.

147 visites au total, 1 aujourd’hui

Élections des représentants des salariés au Conseil d’Administration
Le 21 Mars la CGT était dans les rues marseillaises