Mobilisation interprofessionnelle le jeudi 27 janvier

Personne ne peut ignorer le contexte social et économique, les augmentations des produits de première nécessité, de l’énergie comme de l’alimentation et, finalement, du coût de la vie pour toutes et tous, jeunes, actifs, demandeurs d’emploi et retraités.

Personne n’ignore que seuls les salaires, les pensions et les aides et allocations continuent de stagner ou même de baisser au regard de l’inflation, de décrocher par rapport aux qualifications, dans le privé comme dans le public.

Retraité·e·s, très massivement mobilisé·e·s, attendent toujours une réponse pour une augmentation immédiate de leurs pensions, retraites de base et retraites complémentaires, dont la dernière revalorisation a été plafonnée à un niveau très inférieur à l’inflation.

La jeunesse, confrontée à une grande précarité de vie et de travail, à la pauvreté, accentuées par la crise sanitaire, économique et sociale, doit obtenir une réponse à l’encontre des réformes libérales de l’éducation, de la formation, et de l’assurance chômage décidées par le gouvernement.

À l’AFPA aussi nous sommes concernés ! Après 10 ans de gel des salaires, une prétendue augmentation générale s’est transformée en pilule amère pour des centaines de salariés, exclus de toutes promotions, ajustements ou augmentations. Par ailleurs, des primes ont été attribuées en dehors de toute transparence et loyauté (montant et critères). L’argent était donc disponible, mais distribué de manière opaque et uniquement pour quelques-uns !

L’inflation constatée en 2021 accentue encore la perte subie du pouvoir d’achat. La CGT AFPA continuera donc de revendiquer, entre autres, une augmentation de la valeur du point indiciaire qui profitera à toutes et tous, y compris aux intérimaires. D’autres propositions seront mises sur la table des négociations qui démarrent le 17 février.

Mobilisons-nous pour obtenir un accord juste et équitable, sans exclure d’autres salariés ! Cette première étape sera, s’il le faut, suivie d’autres actions décidées avec les salariés, dès que la direction aura dévoilé ses intentions pour négocier l’augmentation des salaires en 2022.


Les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, Fidl, MNL, Unef et UNL soutiennent les actions et mobilisations organisées dans les jours et semaines qui viennent pour exiger des augmentations de salaire et défendre les emplois et conditions de travail et appellent à une mobilisation interprofessionnelle sur les salaires et l’emploi le jeudi 27 janvier 2022.


Vidéo NAO 2021 bilan et suite
Election des représentants des salariés au Conseil d'Administration 2022