Près de la moitié des postes supprimés en PACA, les salariés de l’AFPA se mobilisent.

Les salariés des centres de formation de l’AFPA se rassemblent le 31 janvier 2019 devant la préfecture à Marseille, pour protester contre un plan social « mortifère ».

« Notre ADN, c’est transmettre l’apprentissage des métiers. L’AFPA est un établissement public qui a formé un actif sur 8 depuis 70 ans », explique François Cristiani, représentant syndical CGT du Centre AFPA de La Treille.

Les salariés dénonceront, devant la préfecture, ce 31 janvier, un Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE) qui sera présenté à la Direccte le 7 mars prochain.

D’ici là, l’intersyndicale (CGT, FO, SUD, CFDT) ne compte pas négocier.. « On fait bloc pour que le plan soit rejeté dans sa totalité. Les suppressions d’un quart du personnel et d’un cinquième des centres sont prévues. Ça représente jusqu’à 1900 emplois en danger. La région PACA sera la plus impactée avec une perte de 187 salariés sur 411. ». La fermeture de trois centres de la région est prévue, celui de Gap, d’Istres et de Cannes.

Par exemple, « l’habitant de Gap devra suivre une formation à plus de deux heures de chez lui. Au total, c’est onze départements en France qui vont être privés de Centres. Plus globalement, on offrait des formations longues et qualifiantes qui aboutissaient à des titres professionnels. Maintenant on devra faire des formations pour des compétences », explique François Cristiani.

Des formations de 6 à 9 mois, un hébergement et une restauration inclus, qui ont permis à « plus de 100 000 personnes de se raccrocher à l’emploi l’an dernier ».

C’est donc un outil de lutte contre le chômage dont la voilure va être réduite. « On aura toujours besoin de maçons, de plombiers, d’emplois industriels, il faut que la ministre du Travail et notre direction comprennent que les gens ont besoin de formations longues », conclut le syndicaliste.

Ce jeudi 31 janvier, les salariés seront reçus en préfecture.

Amaury Baqué de La Marseillaise
François Cristiani de la CGT PACA

Intervention de l'intersyndicale AFPA auprès du préfet de la Région Sud PACA
La Rascasse n° 9 (PACA)