L’INFO – CRE MAI 2016

Fais bon accueil aux étrangers, car toi aussi, tu seras un étranger. 

Roger IKOR  Ecrivain Prix Goncourt  1912- 1986

 

POUR LES BRIOCHIN-E-S et LANGUEUSIEN-NE-S : vous trouverez, en fin de ce bulletin, un mini compte rendu des échanges avec la directrice sur les activités du centre de LANGUEUX. N’hésitez pas à consulter vos élu-e-s pour plus d’informations.

Point sur les événements marquants :

  1. Au niveau national, le CCE du 21 juin prochain sera décisif pour notre avenir : infos sur la transformation de l’AFPA en EPIC/SCIC (avec les contours de ces 2 entités), point sur la dévolution des centres !!!
  1. Au niveau régional, les prochains Comités Régionaux d’Etablissement (CRE) de juin, juillet et septembre donneront lieu à une information régionale sur les points ci-dessus.
  2. Au niveau local, le plan 500 000 se décline dans les centres avec plus ou moins d’intensité selon les territoires. N’hésitez pas à faire remonter à vos élu-e-s tous vos commentaires à ce sujet.

Les informations à l’initiative du président

Transformation en EPIC/SCIC

Comme nous l’indique Olivier LABAT, le CCE qui se tiendra le 21 juin prochain, dessinera les contours de la transformation juridique de l’AFPA en EPIC/SCIC. Il nous informera sur la dévolution du patrimoine, à savoir combien de centres et où ? L’ordonnance et le décret d’application restent eux à finaliser.

La délégation CGT manifeste son inquiétude quant au retard pris sur le calendrier. Le président se veut rassurant et précise que les réunions interministérielles se tiennent bien : un point sur la gouvernance de l’EPIC resterait en suspens… Ainsi, la question de la répartition du personnel entre EPIC et SCIC interviendrait lors des prochains C.R.E. A SUIVRE AVEC ATTENTION.

Lancement phase 2 des « centres refondés »

Le président nous fait part du prochain comité régional de management, qui se tiendra à Loudéac le 3 juin prochain et dont l’objet principal sera de mobiliser chaque centre breton autour de la phase 2 de la démarche de « centre refondé ». 5 priorités ont été définies, à savoir notamment un travail autour des risques psycho-sociaux à inscrire dans le Document Unique de chaque centre (CHSCT), de l’évolution de l’offre de formations par centre, de la réussite du plan 500 000…

Par ailleurs, des intervenants extérieurs sont conviés à ce comité : un nouvel opérateur de la gestion des déchets, l’AGEFOS PME sur le décret « qualité en formation » et un chef d’entreprise sur le thème de l’évolution de l’offre de l’AFPA par rapport aux besoins des entreprises dans le secteur maritime.

  1. Commission Formation au centre AFPA de Langueux et intervention AFPA au CESER

La prochaine commission sur la formation professionnelle de la région Bretagne aura lieu au centre AFPA, à Langueux, le 25 mai prochain, en présence de Madame BREARD.  Christophe SADOK, directeur de l’Ingénierie et de l’Innovation Pédagogique (DIIP) y participera afin de promouvoir les innovations pédagogiques de l’AFPA. Ainsi, entre autres, 2 simulateurs, l’un sur la conduite d’engins de chantier et l’autre sur le travail du bois, y seront exposés. La délégation CGT souhaite vivement que la région Bretagne puisse à cette occasion mesurer l’importance d’un partenariat étroit avec l’AFPA Bretagne !!

Instance sans équivalent dans les autres collectivités locales, le Conseil économique, social et environnemental régional (CESER) est l’assemblée consultative de la Région. Composé d’acteurs du tissu économique, social et environnemental qui représentent tous les courants de la société civile, il émet des avis et réalise des études sur les questions d’intérêt régional. Ainsi, Antoine PLAQUEVENT et Fabrice HURE ont été entendus par la commission formation, dans le cadre de l’étude actuellement menée sur les particularités et les innovations de la pédagogie AFPA, audition considérée comme « très réussie » selon le directeur régional.

La délégation CGT souhaite à cette occasion remercier Thierry LENEVEU, notre collègue, mandaté par le comité régional CGT, qui depuis des années fait un travail remarquable, pour défendre l’AFPA et ses valeurs,  au sein du CESER Bretagne.

Présentation de la nouvelle organisation  de la Direction du Conseil en Formation à partir du 1er juillet 2016

Françoise LE MEN, directrice de la ligne Conseil en Formation, intervient pour nous apporter des précisions sur cette nouvelle organisation, qui est soumise à l’avis du CRE. Pour rappel, l’organigramme Bretagne évolue avec l’arrivée de Philippe CLOZEL en tant que directeur de la ligne développement et le remplacement de Françoise LE MEN par Jean Marc BONNARD à compter du 1er juillet 2016. Par ailleurs, le président nous fait part de la nomination d’un-e directeur-trice du Service Public (DSP) à compter du 1er septembre prochain. Les missions de chaque fonction ont ainsi été « recomposées ».

Françoise LE MEN nous indique qu’aujourd’hui, le maître-mot présidant aux missions de la ligne Conseil en Formation est la saturation des dispositifs, et ce en développant un partenariat très étroit avec tous les acteurs, Pôle Emploi, Missions Locales, points d’accueil dans les mairies…

L’organisation reste la même sur les départements 29, 56 et 35. Seuls les Côtes d’Armor voient l’organigramme évoluer avec une partie de l’équipe directement sous la direction du Directeur Conseil en Formation et l’autre sous celle de Pascal MOREAU, Manager de Formation dont une partie des activités va évoluer vers Manager du Conseil en Formation.

La délégation CGT saisit l’opportunité de la présentation de ce nouvel organigramme pour pointer que le métier de « psycholoque du travail » n’y est plus mentionné !! Le DRH-DS indique que la fiche métier existe bien mais qu’aujourd’hui, c’est l’appellation générique « chargé-e de recrutement et d’accompagnement » qui a été retenue. La DCF rappelle qu’aujourd’hui, comme la loi l’indique, l’AFPA n’est plus en charge de l’orientation des publics mais doit suivre les règles imposées par les cahiers des charges des financeurs.

La délégation CGT remonte aussi à la direction les inquiétudes légitimes que des salarié-e-s de cette famille ont pu leur faire remonter, à savoir moins de mesure des pré-requis avant l’entrée en formation, un temps d’entretien réduit (20 min.)… Pour résumer une évolution majeure de leurs activités. Là-encore, Françoise LE MEN s’appuie sur la loi pour faire valoir qu’aujourd’hui, l’orientation ne fait plus partie du métier de l’AFPA et que les tests psychotechniques utilisés étaient « datés », que de nouveaux outils seraient utilisés. La délégation CGT alerte sur les dangers d’abandon de la formation en cas de « mauvaise orientation », ce qui est contradictoire avec une volonté de saturation des dispositifs, mais aussi sur la perte de sens que nos collègues psychologues peuvent ressentir face à l’évolution vécue dans leur mission  !!

Le président rappelle que l’évolution du nom de cette famille vers « Conseil en formation » n’est pas anodine et exprime la volonté de l’AFPA d’accompagner au mieux chaque candidat, avant et pendant son parcours de formation, sans remettre en cause l’orientation qui a été faite en amont hors AFPA. Cela rejoint le PRA (Plan Régional d’Accompagnement) qui va devoir préciser les modalités de déploiement d’AGIR et AGIR +. L’Etat a « tranché la question de l’orientation » et l’AFPA, en tant qu’organisme de formation, ne peut être « juge et partie ». Son rôle consiste donc aujourd’hui à construire les parcours de formation et à accompagner les stagiaires tout au long de ceux-ci.

La délégation CGT se tiendra aux côtés des équipes du Conseil en Formation pour les accompagner dans la mutation de leurs métiers.

DIVERS

1  Pour information, les frais professionnels sont revalorisés au 1er mai 2016 et sont calés sur les bases URSSAF. A titre indicatif, un hébergement avec petit déjeuner sera remboursé 48,50 € sans justificatif et 90 € avec justificatif. Plus d’infos à ce sujet sur AGORA.

2 Lors de la consultation sur les fermetures d’établissements pour raison de ponts, la délégation CGT et les autres ont obtenu que le lundi 31 octobre 2016 soit un pont non récupérable et le vendredi 26 mai 2017 un pont récupérable, à l’inverse de la proposition initiale de la Direction, en mettant en avant les efforts de toutes sortes consentis par le personnel malgré le blocage des salaires.

3  Le CDII ou CDI Interim revient au cœur des débats… La délégation CGT tient à vous alerter sur la précarisation que représente ce nouveau mode de recrutement, dont le DRH-DS pourrait se saisir selon les directives nationales. Ainsi, Olivier JOUIN nous indique que l’AFPA a signé, au national, 2 conventions avec MANPOWER et ADECCO pour recourir à ce type de contrat de travail. Il doit se rapprocher de ces 2 opérateurs pour en connaître les modalités concrètes. Aujourd’hui, il apparaît que 2 prestations existent, soit un candidat proposé et sélectionné par l’entreprise de travail temporaire ou un candidat repéré par l’AFPA. 4 métiers sont concernés par ce type de contrat : formateur-trice, assistant-e sourcing recrutement, chargé-e de recrutement et consultant-e AFPA Transitions. N’hésitez pas à consulter vos élu-e-s pour en savoir plus.

Présentation du CFPA de SAINT-BRIEUC-LANGUEUX

L’AFPA de LANGUEUX inscrit son activité dans le département des Côtes d’Armor, qui compte environ 600 000 habitants à ce jour et qui connaît une progression constante de population depuis 2008, du fait de la qualité de vie et de la proximité avec Rennes notamment. Deux secteurs d’activité tiennent le « haut du pavé » : les télécommunications/nouvelles technologies (grands groupes comme ALCATEL LUCENT, SSII…) et bien sûr l’agroalimentaire (COOPERL, cadran de PLERIN…). Le taux de chômage reste élevé : 9,2% contre 8,9 % pour la région Bretagne. Selon la DIRECCTE, si le taux de chômage des seniors et des demandeurs d’emploi de longue durée continue à progresser, celui des jeunes tend à baisser.

La directrice du centre AFPA, Evelyne BONET, nous présente aussi les chantiers emblématiques du Pays de Saint Brieuc auxquels l’AFPA peut s’associer : valorisation du port du Légué (s’ouvrir aux métiers du maritime dont la maintenance en relation avec le centre d’Auray, centre national stratégique sur le maritime, et St Brieuc Agglomération + POEC des métiers maritimes), la ligne Grande Vitesse de la SNCF avec le développement de 5 gares/quartiers d’affaires, l’implantation du parc éolien en baie de Saint Brieuc (création de 140 emplois autour de l’installation/montage mais aussi la maintenance avec besoins de formation correspondants) et création d’une nouvelle usine de tri et de valorisation des déchets (partenariat AFPA/GUYOT ENVIRONNEMENT sur des titres comme technicien-ne de traitement des eaux et conseiller-e en protection de l’environnement).

La directrice inscrit véritablement son action, et celle de ses équipes, dans le tissu local et a développé des relations étroites avec les partenaires institutionnels locaux (Pôle Emploi, Mission Locale, Agglomération de Langueux, CPAM…) et les entreprises (ORANGE, les grandes enseignes de commerce/distribution…). Son objectif est d’implanter le centre AFPA au cœur du territoire afin de répondre aux besoins des demandeurs d’emploi, des entreprises : être à l’affût des opportunités pour les saisir ! La délégation CGT reconnaît le dynamisme déployé par la directrice et les équipes du centre de LANGUEUX !!

Quant aux projets 2016, ils sont nombreux.  Ainsi, l’AFPA participe aujourd’hui à la rénovation du site de SAINT ILAN (réfection des murs d’enceintes par des maçons, montage d’un chantier école ou d’insertion pour la restauration des annexes…), à la création d’un chantier itinérant à Guingamp (rénovation d’un four à pain, d’un lavoir…), au projet « CykléO » d’insertion autour de la mobilité des personnes… La veille du CRE, une POEC Boucher/ère et Responsable rayon boucherie a démarré en partenariat avec le laboratoire du LECLERC de Plérin où les stagiaires pourront s’entraîner à la découpe… A chaque fois, ces projets ont fait l’objet de demandes de subventions auprès des différents partenaires et voient le jour aujourd’hui.

Bien entendu, le centre de LANGUEUX confirme sa position de centre de référence régional en informatique (certification CISCO System sur la sécurité des réseaux, certification MICROSOFT…) et souhaite s’ouvrir aux nouveaux métiers du numérique, notamment en partenariat avec ORANGE, dont plus de 20 salarié-e-s ont pu bénéficier d’une VAE sur des titres comme Technicien-ne Supérieur-e Réseaux Informatique et Télécommunication, Technicien-ne d’Assistance en Informatique…

La directrice cite aussi la plateforme commerce/distribution avec la mise en place d’un supermarché pédagogique, innovation remarquée par l’OPCA FORCO, le maintien des formations FPA/CIP avec 16 stagiaires malgré la non-obtention du marché CRB, les nombreuses actions « compétences transverses »menées, le développement de l’alternance sur le secteur du bâtiment, du commerce, de l’informatique, du tertiaire administratif…

Enfin, elle nous présente différentes actions « de communication et de convivialité » proposées par les équipes du centre :

  • Comment lutter contre le gaspillage alimentaire (partenariat entre le personnel du restaurant et St Brieuc Agglomération) ;
  • La « fête des jurys » en juin 2015 et reconductible cette année, afin de remercier ceux-ci de leur implication ;
  • Soirée « Auberge espagnole » en présence du personnel, des stagiaires, des migrants et du collectif de Langueux…

Ainsi, n’oublions pas que fin 2015 et début 2016, le centre de LANGUEUX a accueilli 25 migrants de différentes origines : des migrants Afghans et Pakistanais en novembre et des Kurdes Irakiens en janvier 2016. L’AFPA leur a ainsi offert ses prestations d’hébergement et de restauration. Le personnel de l’AFPA, les associations locales (mise en place de cours de français…) et la Mairie de Langueux, tout le monde s’est mobilisé autour de cette action et aujourd’hui, ces migrants ont rejoint des centres d’accompagnement et d’hébergement de demandeurs d’asile. La délégation CGT salue l’engagement dont ont su faire preuve les différents acteurs autour de cette action.

Prochain CRE les 22 & 23 JUIN 2016 au centre de Rennes

Compte Rendu CRE Bretagne Juillet 2016
Compte Rendu CRE Bretagne Avril 2016