ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES À L’AFPA
DU 2 AU 5 DÉCEMBRE 2019

VOTEZ CGT POUR GAGNER UN VRAI AVENIR POUR L’AFPA

La situation financière de notre Agence est le fruit de décisions politiques inadaptées et de stratégies de pillage, destinées à affaiblir le premier organisme de formation professionnelle de France. Prise entre le marteau et l’enclume de deux ministères aux enjeux mal coordonnés, voire contradictoires, l’AFPA et ses salariés payent aujourd’hui le prix fort. Pourtant, ce magnifique outil des politiques de l’emploi et de la promotion sociale a servi, sert et peut servir efficacement et durablement les intérêts de la nation. Depuis des mois, la CGT a porté des propositions alternatives pour l’AFPA. Des propositions alternatives, construites par les militants, qui ont été adressées à la direction générale et défendues devant la gouvernance (CA).

Dès le mois d’avril 2018, la CGT s’est opposée aux orientations stratégiques présentées au Conseil d’Administration. Ces prémices du projet de PSE, sans vision économique sérieuse, n’ont pas réveillé les consciences ni alerté tous les administrateurs présents. Seule la CGT a voté contre, tout en proposant un vrai avenir pour l’AFPA et en se mobilisant pour sensibiliser les salariés et les pouvoirs publics.

Organiser une boucherie sur les emplois et les centres, au seul prétexte que «l’AFPA perd de l’argent depuis trop longtemps», relève de l’imposture et de l’insulte. En ciblant le personnel jugé «trop rigide», «trop cher», «trop nombreux» ou «trop vieux», la direction a posé les bases d’une stratégie culpabilisante et disqualifiante, illustrant le célèbre dicton : diviser pour mieux régner.

Et pourtant, le rapport de la Cour des comptes 2018 agité par certains comme preuve d’un nécessaire PSE, affirmait que : «Le taux de réussite des candidats présentés par l’Afpa dépasse 80 %. En 2017, 66 % des demandeurs d’emploi sortis d’un stage de formation suivi à l’Afpa ont accès à un emploi au cours des six mois suivants. Ces résultats sont d’autant plus notables que les stagiaires de l’Afpa présentent majoritairement une faible qualification et sont, à ce titre, plus éloignés de l’emploi que d’autres publics reçus dans d’autres organismes de formations. L’action de l’Afpa parait globalement efficace».

On peut constater aujourd’hui les résultats dévastateurs de la politique menée sur l’ensemble des services publics (éducation, santé, sécurité…), la formation professionnelle n’y échappe malheureusement pas. Cependant, le retour sur investissement des formations de l’AFPA est efficace y compris économiquement.

Les mesures comme le PIC, les territoires d’industrie, cœur de ville et autres programmes du gouvernement contre la précarité ou le chômage peuvent s’appuyer sur l’AFPA, courroie de transmission parfaitement adaptée pour les mettre en œuvre partout en France. Encore faut-il accorder les feuilles de route des ministères pour transformer l’essai et donner à l’AFPA celle qu’elle attend depuis trop longtemps.

Les sujets ne manquent pas pour l’AFPA. L’État, les Régions, les organismes publics de formations, France Compétences et tous les acteurs du SPE peuvent demain fixer de nouvelles règles pour que les parcours d’accès à l’emploi puissent être efficaces. L’AFPA y a toute sa place.

À la CGT, nous revendiquons :

  • Un Contrat d’Objectifs et de Performance (COP) qui clarifie la place de l’AFPA en tant qu’EPIC et engage des moyens à la hauteur de ses missions.
    Obligatoire pour tous les établissements publics et les agences, ce contrat fixe le cadre sur 4 à 5 ans des missions, des orientations que doit prendre l’EPIC. C’est le «quoi faire» indispensable pour organiser le «comment faire». Or, c’est aujourd’hui l’inverse qui se passe. Sans COP, l’AFPA prend une direction dangereuse, que tous les experts ont dénoncée notamment dans leurs rapports économiques.

 

  • De nouvelles modalités d’achat de formation permettant de sortir de la logique des appels d’offres
    L’Heure Travaillée Stagiaire (HTS), n’est plus du tout le critère pertinent et cela commence enfin à être reconnu. Ce sont plus des logiques de parcours qui peuvent remettre du sens à nos missions en valorisant tous les services indispensables à la spécificité de notre approche globale.

 

  • Le maintien et le développement du maillage territorial, dans une AFPA nationale, au plus près des besoins des territoires et des usagers, notamment les plus éloignés de l’emploi
    L’égalité de traitement sur tout le territoire est inscrite dans la constitution. Une AFPA nationale est indispensable, tout en restant proche des besoins des territoires. Là encore, avec un COP signé avec l’État, des déclinaisons régionales peuvent être organisées sous l’égide des préfets. Des indicateurs socio-économiques peuvent être discutés pour repenser l’action de l’Agence au plus près des besoins et des acteurs de territoire.

 

  • Une valorisation de l’utilité sociale de l’AFPA, avec ses services d’hébergement, de restauration et d’accompagnement
    L’utilité sociale de l’AFPA est unanimement reconnue, notamment par les acteurs du SPE. L’outil AFPA dans toutes ses dimensions est le seul à même de traiter la diversité des problématiques avant, pendant et après la formation.

 

  • Le développement des Missions de Service Public de l’AFPA, au niveau national et régional
    Politique du titre, VAE, études sectorielles, ingénierie de formation et de certification, appui au SPE déconcentré (les DIRECCTE notamment), ingénierie pédagogique et d’accompagnement, expérimentations diverses pour les séniors, les migrants, les «invisibles»… sur tous les sujets, l’AFPA a une plus-value et une légitimité qui ne demande qu’à être renforcée.

 

  • Le développement des missions et des formations indispensables au pays pour faire face aux enjeux environnementaux
    L’AFPA a été créée pour contribuer à la reconstruction du pays après-guerre. Aujourd’hui le mal-logement conduit à des catastrophes humaines et sociales qui imposent une politique de la ville ambitieuse pour rénover les logements et reconstruire efficacement des quartiers entiers. Pour réussir la transition énergétique, il faut accompagner celles et ceux qui devront changer de métiers. L’AFPA, par ses missions de service public, doit contribuer à ces enjeux environnementaux sociaux et sociétaux.

VOTEZ CGT POUR GAGNER UN VRAI AVENIR POUR L’AFPA

Votez CGT pour une réelle GPEC
Votez CGT pour une politique ambitieuse de formation Interne