ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES À L’AFPA
DU 2 AU 5 DÉCEMBRE 2019

VOTEZ CGT POUR UNE POLITIQUE AMBITIEUSE DE FORMATION INTERNE

De plus en plus de salariés (CDI et CDD) sont aujourd’hui jetés dans le bain sans aucune formation, avec des conséquences sur la qualité du travail rendu, leurs conditions de travail et leur santé, malgré leurs efforts et leur investissement au quotidien. Au fil des années, le nombre de jours de formation par salarié a fortement baissé. Un comble pour le premier organisme de formation professionnelle qui se devrait d’être exemplaire en la matière! Les mutations de l’Agence et de nos métiers imposent un plan de formation conséquent.

Digital, formations raccourcies, E-learning et accompagnement prennent une place grandissante dans nos métiers, le tout impulsé par la réforme de la loi sur la formation professionnelle. De plus, la complexité des marchés contraint les organisations à faire preuve de réactivité, tout en garantissant un haut niveau de compétence et d’exigences qualité pour nos financeurs. Le triptyque faire «bien-vite-pas cher» occulte toute démarche de préparation pour tenter de s’en approcher. Pourtant, prendre le temps de bien se préparer avant, c’est gagner du temps et de l’efficacité après !

En ligne de mire, la qualification. Revendiqué par la CGT depuis toujours, l’accès au titre ou au diplôme est un gage d’émancipation individuelle et de performance collective. Par la formation interne, adossée à une VAE renforcée et revalorisée, les salariés doivent avoir accès à de nouvelles compétences dans la perspective d’une qualification reconnue. Les démarches observées d’amener au titre FPA ou CIP doivent s’amplifier, tout en prenant en compte les acquis pour ne pas «former pour former».

En outre, le tutorat doit sortir du travail masqué. Avec les turn-overs qui s’annoncent, les départs massifs en retraite dans les 5 prochaines années, la préservation des compétences et connaissances interne doit être encadrée et valorisée financièrement : ceux qui font sont ceux qui savent ! Combien d’actes métiers ne sont pas dans les procédures, car c’est l’expérience et/ou le réseau qui permet d’avancer ?

Pour que tous les leviers d’accès à la formation, la qualification ou au tutorat puissent être activés à temps et de manière adaptée, la direction doit porter ce sujet avec force, ambition en y affectant les moyens nécessaires. Ainsi, la budgétisation de la formation doit inclure le temps de remplacement du salarié afin d’éviter de voir le travail s’amonceler pendant son absence et freiner sa démarche d’inscription en formation interne ou externe. Transverse à d’autres sujets et en premier lieu celui de l’égalité, la prise en charge des frais de garde (notamment des familles monoparentales, à temps partiel, etc.) doit aussi être prévue pour lever les freins d’accès à la formation.

L’AFPA se doit d’être exemplaire pour accompagner et sécuriser les mobilités professionnelles de ses salariés. Stop aux pseudos actions de formations pour seulement remplir un objectif chiffré. Il faut prendre le temps de former, accompagner et sécuriser si l’on veut être en cohérence avec nos missions de service public qui vont nous amener à prendre en charge des publics de plus en plus éloignés de l’emploi.

À la CGT, nous revendiquons :

  • Une formation à la prise de fonction obligatoire pour tous les salariés, CDD et CDI
    Un parcours de formation interne est très fréquent dans de nombreuses entreprises publiques ou privées. Quelle meilleure entrée en matière que de découvrir l’AFPA, dans toutes ses dimensions pédagogiques, par une formation sur notre histoire, nos métiers et nos exigences techniques ?

  • Pour les formateurs, une véritable formation pédagogique obligatoire et en présentiel, leur permettant d’accéder à terme au Titre FPA
    devenu au fil des ans une exigence incontournable pour de plus en plus de référencements, le titre FPA comme d’autres diplômes sont autant d’objectifs atteignables si l’on s’en donne les moyens. C’est une manière de sécuriser l’avenir et nos chances de performance collective.

  • Un tutorat reconnu et valorisé
    Inclus dans le parcours, comme une étape en tant que telle, la prise de fonction doit s’accompagner de tutorat autant que possible, auprès de salariés formés à cette compétence et rémunérés en tant que tel. Ce n’est pas en donnant une clé USB bourrée de documents ou après 2 heures sur un coin de table que l’on peut parler de tutorat sérieux et efficace…

  • Un droit effectif à la formation interne (remplacements budgétés dans les plannings)
    Tous les freins doivent être levés pour rendre effectif l’accès à la formation, que ce soit par le remplacement du salarié ou l’aide à la garde d’enfants. Ce droit, pour qu’il vive, doit être porté par les directions et financièrement ajusté au plus près des besoins des salariés.

  • Un accès à la VAE favorisé et renforcé
    Des dispositifs existent, mais sont sous-utilisés. Les priorités sont toujours ailleurs alors qu’il est tout à fait possible d’organiser la VAE pour un maximum de salariés, sans que cela perturbe le reste de l’activité de manière significative. Nous le proposons ainsi au public, faisons-le pour nous aussi !

  • Un réel accompagnement, par la formation, des mobilités et évolutions professionnelles
    Si la période d’immersion peut être un test pertinent ou une forme d’action tutorée, elle se substitue trop souvent à une formation grandeur nature, parfois assez décourageante parce que mal accompagnée et articulée. Les plateformes numériques, comme Afpa Talents, ne doivent pas se substituer aux entretiens avec de véritables professionnels qualifiés. L’accompagnement des mobilités ne peut s’envisager sans un travail de fond sur les formations à mettre en place.

VOTEZ CGT POUR UNE POLITIQUE AMBITIEUSE DE FORMATION INTERNE

Votez CGT pour gagner un vrai avenir pour l'AFPA
Votez CGT pour l'égalité professionnelle Femme Homme