L’écho du CSEE Nouvelle-Aquitaine du 16 mars 2021

La séance du CSEE s’est déroulée le 16 mars 2021 présidée par le DR et le DRH

logo cgt


Une Déclaration de la CFDT sur le projet de l’externalisation de la restauration a été lue et la CFE CGC s’y est associée. Nous avions fait le choix, dans le respect de la confidentialité demandée par les instances nationales, de ne pas communiquer sur le sujet.

La CGT rappelle son engagement total depuis des années pour la sauvegarde de la restauration par les services Afpa ainsi que la gestion de nos hébergements.

Nous avons réussi par nos interventions à sauvegarder la subvention donnée par le Conseil Régional. Un combat qui a permis à nos stagiaires de continuer à pouvoir bénéficier d’un service de qualité à des prix réduits, mais également de sauvegarder les emplois de nos collègues de la restauration. Lors du PSE nous avions déjà alerté sur cette externalisation qui apparaissait dans les documents, c’est un des éléments qui a fait que la CGT a combattu ce plan !

Aujourd’hui un nouveau combat arrive, un appel d’offres national sera lancé dans les semaines à venir et nous communiquerons les éléments factuels aussitôt que ceux-ci nous auront été remis.

Ce combat sera à mener par tous, car cela nous concerne tous.

L’Afpa de par sa dimension sociale se doit d’offrir les conditions idéales d’accompagnement.
Nous risquons donc de perdre très prochainement la gestion de notre restauration, demain probablement l’hébergement et après-demain à qui le tour ? Les services administratifs ? Les achats ? Le démantèlement après un PSE destructeur continue, faire semblant de ne pas le voir ne sauvera en rien nos emplois.

Suite à notre intervention, nous serons moteurs pour en faire une lutte intersyndicale et nous nous associerons évidemment à toutes les actions pour la sauvegarde de nos services. Nous regrettons que cette déclaration soit faite sans nous demander si nous voulions ou pas nous y associer, sur le fond nous y adhérons.

Pourquoi externaliser nos services les rendraient-ils de meilleure qualité ? C’est insultant pour le personnel actuel. Un prestataire va chercher une rentabilité et des bénéfices…au détriment de quoi ? de qui ?


Les infos du Président

Le 25 février la Directrice Générale et le Directeur Régional ont rencontré Alain ROUSSET Président de la région Nouvelle-Aquitaine pour échanger sur le dispositif Afpa. Le Président de la région a rappelé son attachement à l’Afpa.

Campus 2023 : il s’agit d’un sas en amont de contrats en alternance pour la coupe du monde de rugby de 2023 en France. L’ensemble des formateurs a été recruté pour les centres d’Agen, Angoulême, Bayonne, Bordeaux, Brive, Châtellerault, Limoges, Mont-de-Marsan, Pau, Périgueux et Rochefort. Démarrage des parcours lundi prochain.

5ème campagne PRF 2020 de l’appel d’offres CR : Nous avons remporté l’intégralité des 6 lots où nous étions positionnés : les métiers fibre optique en Charente et en Lot-et-Garonne, les métiers BTP bureau d’étude encadrement, chargé d’affaires et conducteur de travaux sur Limoges, plaquiste plâtrier sur Châtellerault et Le Vigeant, les métiers de la maroquinerie à Châtellerault et entretien piscines (titre professionnel) sur Rochefort.

1ère campagne 2021 de l’appel d’offres CR : Sur 52 lots en consultation, nous nous sommes positionnés sur 9 lots (les autres lots agriculture, mer, etc. ne nous concernent pas).

Une convention nationale a été signée avec l’association EGEE composée de personnes retraitées qui pourraient intervenir dans l’accompagnement et la préparation à des entretiens d’embauche pour nos stagiaires…

Le DR souhaite une nouvelle campagne ciblée sur des produits en alternance, produits déjà couverts par des appels d’offres. Mais les demandes de formation sur ces secteurs sont grandes et permettront de ne pas concurrencer le HSP (peintre en bâtiment, EEB, plomberie, SAMS, GDP, Comptable Assistant, soudeur, FPA, CIP et ASMS). Le titre d’Agent de Service Médico-Social est nouvellement développé et déployé par l’Afpa.

La CGT s’inquiète de la montée en puissance des entrées sans que les moyens humains et matériels ne soient suffisants. Les formations vont être plus nombreuses et celles-ci seront remplies au maximum voir plus… Mais dans le même temps la direction veut se séparer de l’immobilier et de la restauration, alors où vont se faire les formations, où vont se loger et se restaurer nos stagiaires ?


Nominations

Trésorière du CSEE

  • Sylvie D. est partie en DTFC depuis le début de l’année 2020, elle vient de démissionner. La nouvelle trésorière élue Hamama G. Pour : 8, Contre : 0, Abstention : 6.

Représentant de Proximité du centre d’AGEN

  • Une seule candidature, Magalie S. est élue. Pour : 13, Contre : 0, Abstention : 1

Correspondant ASC sur le centre d’AGEN

  • Une seule candidature, Marine M. est élue. Pour : 14, Contre : 0, Abstention : 0.

Bienvenue à elles dans leur nouvelle mission.


Suivi COVID

L’état des lieux des cas COVID

Selon le dernier point épidémiologique au 10 mars par l’agence nationale de santé publique et parmi les personnes testées positives au Covid-19, les 18-64 ans représentent 61 % des cas confirmés et constituent donc la tranche d’âge la plus touchée par l’épidémie en France.

Les augmentations les plus importantes depuis le 10 février des cas COVID positifs ont été constatées dans les centres de :

  • CHÂTELLERAULT : + 150 %
  • LIMOGES ROMANET : + 75 %
  • ANGOULÊME : + 67 %
  • LIMOGES BABYLONE : + 60 %

Seul le site de Rochefort, surement forteresse imprenable par la COVID, n’a pas signalé de cas suspect ni de cas positif depuis le début de la pandémie.

Le port du masque est plus que jamais obligatoire et surtout il faut faire respecter les gestes barrières, la distanciation de 2m en extérieur, et respecter la jauge de 8 m² par personne.

L’état des lieux du télétravail

Le mois dernier la Direction régionale avait déclaré que les consignes de télétravail du gouvernement étaient appliquées par l’Afpa, sur la base du volontariat…

On remarque que la très grosse majorité des formateurs ont un seul jour de télétravail et c’est le vendredi la plupart du temps imposé par les directions de Centre (cela ne représente qu’une petite matinée de face-à-face pédagogique !).

Certains Centres n’ont aucun formateur en télétravail (Agen, Égletons, Le Vigeant, Périgueux). Pour les salariés non formateurs, le télétravail est là mais variable sauf pour Agen qui affiche 0 jour de télétravail pour tous les salariés du centre !

La délégation CGT continue d’affirmer « Sur le papier, ils sont en télétravail mais dans la réalité, ils sont en présentiel, surtout les CDD laissés dans l’ignorance d’un possible choix ! ».


Résultats économiques 2020

Le DR nous dit qu’il n’est toujours pas en mesure de nous présenter les résultats, ce sera peut-être en avril ! 2021 ? Ce n’est pas un signe rassurant de l’état de nos finances.


Budget prévisionnel 2021

On commence à connaitre la chanson « Toujours pas en mesure de nous présenter le budget prévisionnel 2021, ce sera peut-être en avril ! » 2021 ?
Il n’a toujours pas été présenté au Conseil d’Administration de l’Afpa !


Investissements mobiliers 2020 et 2021

Beaucoup d’investissements en cuisine qui semblent en lien avec le projet d’externalisation des restaurants Afpa… On remet en état avant de les refourguer !!!
Alors pourquoi aucun investissement n’a été fait pour entretenir la cuisine du restaurant de Pessac ? Depuis jeudi dernier les cuisines sont fermées à titre conservatoire par la CSSCT de COMPASS, car il s’agit d’un restaurant déjà externalisé.

Cette fermeture est due à des manquements sur la sécurité et à des réparations non faites !

La restauration reste ouverte uniquement pour la liaison froide jusqu’à ce que l’Afpa fasse les travaux demandés pour mettre en sécurité les salariés.

À ce jour, la CSSCT de l’Afpa Nouvelle-Aquitaine n’a pas été informée officiellement de cette situation, la délégation CGT demande que celle-ci soit mandatée pour diligenter une enquête.

On constate que le centre du Vigeant n’a bénéficié d’aucun investissement mobilier en 2020.
Pour 2021, nous n’aurons aucune prévision, car il n’y a pas d’enveloppe prévue, ce sont les différents centres qui devront argumenter leurs besoins…


Promo 16-18

L’état des lieux : ce n’est pas génial… Le taux de volumétrie effective est… Mais où sont les chiffres de Pessac et Caudéran ? il n’y a pas assez de jeunes donc ils sont groupés sur le centre de Bègles (2 % péniblement réalisés ou en cours au lieu de 28 % attendus).

  • Agen : 0 %
  • Angoulême : 0 %
  • Bayonne : 7 %
  • Bègles : 2 %
  • Brive : 2 %
  • Châtellerault : 2 %
  • Guéret : 5 %
  • Limoges : 9 %
  • Mont-de-Marsan : 1 %
  • Niort : 6 %
  • Pau : 5 %
  • Périgueux : 6 %
  • Rochefort : 1 %

Il a été convenu avec l’état une compensation de charge de 7 000 € par jeune, nous sommes inquiets… N’allons-nous pas dépasser ce montant au regard du peu de jeunes inscrits et le nombre de salariés engagés sur le dispositif promo 16 18. Ça nous rappelle le plan 500 000 qui nous a coûté beaucoup plus cher qu’il ne nous a rapporté, souvenirs, souvenirs…


Rupture Conventionnelle Collective

L’accord mis à la signature jusqu’au 8 mars 2021, n’a pas été signé majoritairement par les OS, il ne peut donc pas s’appliquer. Le DRH nous a confirmé qu’aucune rupture conventionnelle individuelle n’a été signée en Nouvelle-Aquitaine depuis 2 ans et demi.

Aujourd’hui, il n’y a pas de plan B pour les 38 salariés impactés (au niveau national) par les suppressions ou modifications de postes. Et plus particulièrement deux salariés en Nouvelle-Aquitaine. Leur repositionnement se fera ou pas, ils attendent la décision du national et de ses avocats.


Questions diverses

Où en sont les travaux de la commission de suivi du PSE ?

On attend toujours le travail d’un membre pour pouvoir faire la restitution lors du prochain CSEE.


Prochain CSEE : le 20 avril 2021


CGT AFPA NA mars 2021

Hommage à notre camarade Momo
Restaurants des Centres AFPA en danger