Déclaration des élus CGT du CSEE Siège du 24 février

Monsieur le Président,

La délégation tient à vous alerter sur les niveaux de dioxyde de carbone relevés dans le local national CGT situé au 14e étage et lors d’une réunion de suivi de commission.
En effet, les taux relevés sur 3 jours au niveau du local CGT varient de 400 ppm au plus faible pour une personne (8h00 du matin) à 1213 ppm pour 5 personnes (12h00) porte ouverte.
De plus, lors de la réunion sur le suivi du droit syndical, nous avons relevé des taux allant de 776 ppm au plus faible (début de la réunion) à 1287 ppm en fin de réunion pour 14 personnes présentes (salle de réunion présentant un taux d’occupation à 50%).

La concentration de CO2 est mesurée en ppm (parties par million). 1 ppm est équivalent à 1 mg / m3 d’air. Un air extérieur de qualité normale a une concentration de CO2 comprise entre 350 et 450 ppm.
À l’intérieur, une concentration de 600 à 800 ppm est dite « correcte ». Au-delà de 1000 ppm, des effets secondaires peuvent apparaitre chez des personnes sensibles. Un rapport de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) suspecte aussi une altération chez l’adulte de ses performances psychomotrices. D’une manière générale, l’augmentation de la concentration de CO2 entraine une fatigue prématurée et une diminution de la concentration.

De plus, les taux d’humidité relevés n’excèdent pas 27% (19% au plus faible avec une moyenne de 23%). Certains experts français établissent que le taux d’humidité relative conseillé se trouve entre 45 et 65%, d’autres réduisent encore cette fourchette à des taux situés entre 50 et 60%. Une humidité trop faible peut en effet occasionner des complications respiratoires. Un taux d’humidité relative inférieure à 30% est insuffisant, car il facilite la propagation de virus comme celui de la grippe par exemple.

Tout ceci dénote un renouvellement d’air insuffisant, ce qui pourrait avoir des conséquences néfastes sur la santé des salariés, notamment quand ceux-ci reviendront sur leurs lieux de travail.
C’est pourquoi, monsieur le Président, la délégation CGT vous alerte sur ces taux de CO2 anormaux et vous demande d’intervenir auprès du propriétaire afin que les taux de Co2 et d’humidité reviennent à des taux normaux et acceptables.

La CGT attend que des mesures précises soient faites dans les différents étages de la tour Cityscope.

La direction doit prendre toutes les mesures pour protéger la santé des salariés.

Les experts du GIEC confirment l’alerte !
Pour dire STOP aux inégalités salariales toutes et tous en grève le 8 mars à 15h40 !