Communiqué CFE-CGC, CFDT, CGT, FO, STC : Projet d’externalisation de la restauration Afpa

La restauration au sein des établissements Afpa a toujours été un argument fort auprès de nos publics en formation et le sera encore plus demain pour les missions d’inclusion de notre Agence.

Mais, paradoxalement, cette volonté d’inclure un large public commence par exclure ses personnels de cuisine.
Imaginez le désarroi des salariés concernés qui ont appris, brutalement, la volonté de la direction de céder le personnel et les activités de restauration à des « professionnels ».
Seraient-ils des amateurs ? Cette activité permet pourtant à l’Afpa d’être le leader des MOOC en France. Le MOOC cuisine concentre effectivement le plus grand nombre de participants et illustre bien le savoir-faire de nos collègues.

Quelles motivations peuvent-ils avoir en constatant le mépris dont fait preuve la direction qui n’a toujours pas pris la peine de communiquer auprès d’eux, générant ainsi stress et inquiétudes ? Plusieurs fiches alertes ont déjà été déclenchées. Un comble alors qu’un accord de prévention des risques psycho sociaux a été porté activement par cette même direction et signé par toutes les organisations syndicales.

Par ailleurs, la crise sanitaire que nous traversons amplifie l’angoisse de nos collègues. Le choix de la période actuelle n’est absolument pas judicieux. Le secteur de la restauration vit une crise sans précédent aux conséquences terribles. Les entreprises Elior, Sodexo et Compass sont très fragilisées et vont licencier plusieurs milliers de salariés.

Beaucoup d’entre eux se demandent pourquoi ils n’ont pas fait partie du PSE, certains ont sauvé leur poste en acceptant une mutation géographique ou en se positionnant sur un poste en restauration, mais ils arrivent à la même situation qu’il y a quelque mois. Que vont-ils devenir ? Garderont-ils leur salaire, leur ancienneté, leur PRU et surtout pour combien de temps ? Beaucoup d’entre eux ont des années de service à l’AFPA et voient leur avenir remis en cause. Pour d’autres, arrivés il y a peu de temps dans le cadre des recrutements suite au PDV, leur intégration à la restauration de l’Afpa leur permettait une stabilité en matière d’horaires et de lieu de travail. Quelle déception pour ces salariés.

Leur implication est énorme. En 2019, les projets de centre, auxquels les collègues de la restauration ont activement participé, ont laissé croire et espérer à un avenir pour leurs restaurants au sein de l’Afpa.

Imaginez encore une fois le désarroi dans l’esprit de nos collègues qui depuis des années s’efforcent de répondre aux attentes et contraintes imposées par nos dirigeants. Ceux-là mêmes qui, à l’époque, ont négocié des coûts d’achats les dénoncent aujourd’hui comme excessifs ! Hervé ESTAMPES, DG de l’AFPA de 2013 à 2016 disait en CCE que d’externaliser la restauration ne permettrait pas de faire des économies. Cherchez l’erreur !

Pour nos collègues, aujourd’hui, c’est l’écœurement !

L’intersyndicale demande l’arrêt de ce projet. La restauration fait partie du bouquet de services associés que l’AFPA doit apporter à tous ses stagiaires, notamment dans le cadre de ses missions de service public. L’AFPA en gardera la maîtrise uniquement en conservant son personnel, Agents de restauration, Cuisiniers-ières, Chefs, Gérants-es.

Toutes les actions et mobilisations nécessaires à la défense des personnels de restauration seront mises en place afin de sauvegarder ce service indispensable pour les stagiaires et le personnel.

La CGT AFPA soutient les personnels de la restauration en grève.
De la GPEC à la GEPP, enjeux et état des lieux