Les élus du CSE se sont retrouvés à Compiègne, l’amélioration de la situation sanitaire permet enfin de retrouver des réunions en présentiel et pas seulement en DR, ce qui nous permettra d’aller à la rencontre des salariés.
Un débat s’est ouvert sur le fonctionnement du CSE : trop de points à l’ordre du jour, et d’autres qui ne sont pas inscrits. Le bureau de CSE va y travailler avec la direction pour mieux organiser ces réunions. Le principe d’organiser des CSE complémentaires est d’ores et déjà acté, une prochaine réunion portera sur l’analyse des comptes rendus des Représentants de Proximité. Autres sujets à venir : le SPSI (Schéma Pluriannuel de Stratégie Immobilière) qui a été revu par le nouveau directeur régional, et les projets Ambition territoire.


Infos du Président
– Le DR nous présente le DRH par intérim, M. Lamine Sy, un habitué de la région, c’est en effet son 4ème intérim dans cette région qu’il connaît bien.
Entretiens annuels : la fin de la campagne 2022 est reportée à fin avril. Si certains entretiens ne pouvaient avoir lieu (pour raison de maladie par exemple) ils pourront toujours se faire après fin avril. A ce jour, 58% ont été réalisés et 83% sont programmés.
Amiens : le recrutement d’un directeur est en cours.

Régularisation de la distribution des tickets restaurants dans tous les centres
Les salariés qui bénéficient de tickets restaurants de manière habituelle, doivent continuer à en bénéficier lorsqu’ils sont en télétravail. Or, cette mesure n’est pas appliquée de la même manière partout. Le CSE a demandé que le cadre soit rappelé aux directeurs de centre.
De même, ce cadre doit être reposé pour les tickets restaurant distribués lorsque la restauration est fermée. Le Président s’engage à rappeler les règles, une note sera diffusée.

Questions en attente de réponse :

Le restaurant de Compiègne a été exclu de l’Appels d’Offres, pour quelles raisons ? Pourtant, les besoins sont là et un service de restauration est indispensable, l’hébergement est plein (les stagiaires de Creil sont hébergés à Compiègne).
– Quelles solutions pour les stagiaires qui n’ont pas accès à la restauration (fermeture temporaire ou définitive) ?

Télétravail : des demandes restent sans réponse ou sont refusées à certains salariés, au motif que des consignes seraient

données par la Direction régionale.Le Président précise qu’il y a bien un travail régional mené en DR mais qu’il n’y a pas de consignes.Un accord national sur le télétravail est en vigueur et doit être appliqué partout ! La démarche est claire : chaque salarié qui le souhaite doit faire une demande de télétravail sur SIRH, seul moyen d’officialiser sa demande. Les responsables doivent répondre à chaque demande, en justifiant leur décision. Ces demandes sont enregistrées et permettront de comparer la situation entre les centres, ce qui permettra de repérer les différences de traitement.

Harmonisation des passages en classe 9 des AF
11 dossiers ont été validés dans la région HdF, sur plus de 70 salariés potentiellement concernés. D’autres vagues de positionnement sont-elles prévues ?
Le DRH précise qu’il y a un process à suivre qui passe par la formation des personnes et rappelle l’importance de compléter précisément son entretien annuel. Ces deux éléments permettent d’avoir une évaluation de la technicité de la personne.
La CGT intervient sur le fait que la formation actuelle n’est pas suffisante. D’autre part, des directions demandent à certains salariés d’en former d’autres, sans appui et sans évaluation de ces « formations » sur le tas. Certains RGS peuvent aussi être en difficulté pour mener ces évaluations des AF.

Stratégie commerciale
Julie Wailly est la nouvelle directrice du développement régional, elle a rejoint l’Afpa depuis 2 mois. Issue du secteur média/com, elle découvre le domaine de la formation.
Elle vient de terminer la tournée des centres et a pu faire connaissance avec les membres de l’équipe commerciale, Responsables d’Affaires et Chargés de Clientèle. Les derniers recrutements sont en cours (le RA Service aux entreprises et le RA Bâtiment ont été recrutés). Pour l’industrie, un appui national est mis en place.
Quelques axes de la stratégie commerciale :
– Développement Marché Privé : remise en place des rituels dans les centres. Développement du réseau par la participation aux actions locales. Présence sur le terrain à renforcer.
– Point dans les centres chaque mois avec les équipes de direction, chaque centre ayant ses spécificités.
– Sur la partie institutionnelle, travail avec le DR et le DRA, une répartition de « qui va rencontrer qui » est en cours.
L’organisation va être revue pour mettre l’accent sur le travail collectif. Le Chargé de Clientèle est responsable d’un territoire mais il n’est pas uniquement au service des centres de son territoire, l’objectif est de développer pour tous les centres de la région.
La CGT constate qu’il s’agit d’un nouveau plan de développement commercial, qui succède à de nombreux autres depuis des années, sans que le développement du marché privé ne se soit amélioré. Des résultats seront-ils rapidement visibles ? La région en a réellement besoin. Quelques remarques de la CGT : il faut mettre l’accent sur la fidélisation des clients, s’assurer que l’organisation commerciale et ses interlocuteurs soient bien connue par les interlocuteurs internes, renforcer l’accueil dans les centres, avoir enfin une programmation à 18 mois, et surtout associer les professionnels de terrain aux actions de développement commercial. Rien ne sert d’aller chercher des actions si finalement l’Afpa n’est pas en capacité de les réaliser.

Prévisions budgétaires 2022
Le budget 2022 nous est présenté par la Directrice financière.
Il prévoit un CA de 67 974 033 €, et un EBE positif à 2 683 425 €.
La Commission économique du CSE se réunira pour travailler sur les comptes à fin décembre 2021 (qui ne nous ont pas été communiqués) afin permettre une meilleure comparaison du budget 2022 par rapport au réalisé 2021.

Promo 16 18 : fin de contrats en vue, dès le mois de mai, pour de nombreux salariés. Quid de la poursuite de leur activité  ? La direction régionale n’a pas de réponse à ce jour : le problème est national, on attend un cadrage national.
Selon nos informations, le programme serait reconduit jusqu’à la fin d’année 2022. Ce qui ne résout pas le problèmes de nos collègues qui sont dans leur immense majorité en CDD. Alors que le terme de leur contrat arrive, que propose la direction pour poursuivre cette activité ? Pour la CGT, il est urgent de CDiser tous ses salariés précaires qui se sont investis, qui ont développé le dispositif et mis en place des partenariats. Nous attendons et serons extrêmement vigilants sur les réponses que la direction apportera à ces questions.

Election du trésorier adjoint
Fabrice Dauchy, candidat, est élu à l’unanimité.

Suivi Préconisation RGS
Le DR a fait des demandes de postes d’intendants de sites et de cadres de gestion. Le dossier est remonté au national, en attente. La DG avait informé le CSEC qu’elle souhaitait décaler l’information des nouvelles organisations au CSEC de juin. A suivre.


Les prochaines réunions du CSE :
– 17 mai 2022 à Calais / 21 juin 2022 à Laon / 19 juillet à Liévin

Vos élus CGT au CSE et Représentants syndicaux
Hamid Ben ABDELHAK/ Catherine RIBOT /Franck PINGLIEZ /Fabrice DAUCHY /Hafida AZZAOUI /Sabine DUCHAUSSOY/
Déléguée syndicale régionale – Représentant syndical Hamida DAVENNE /David Ringeval

CSE extra Hauts-de-France du 28 février - Nouveau bilan NAO