La CGT AFPA soutient les personnels de la restauration en GRÈVE.
NON à l’externalisation de la restauration !

« Celui qui combat peut gagner, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. » Bertolt Brecht

logo cgt

Dernièrement, la direction a annoncé l’externalisation des services de restauration. Cette annonce n’est pas une surprise, puisqu’elle concrétise ce qui était déjà indiqué dans les orientations stratégiques présentées au Conseil d’Administration de l’AFPA en avril 2018.
La CGT avait dénoncé à de multiples reprises que ce projet était bien écrit dans le PSE, et qu’il fallait donc le combattre dans toutes ses dimensions.

D’ailleurs, seule la CGT avait voté contre ces orientations aussi bien en Conseil d’Administration qu’au Comité Central d’Entreprise.

La baisse du nombre de couverts ne peut servir de prétexte à cette vente par appartement de l’AFPA sans le mettre en perspective avec la diminution du nombre de stagiaires accueillis dans nos centres !
Que doit-on penser des prétendues garanties offertes aux salariés avec le transfert des contrats de travail, alors que Compass, qui travaille actuellement avec l’AFPA, annonçait qu’un quart de ses effectifs – soit 550 emplois – étaient sur la sellette ? (Source les Échos 4/6/2020).

La CGT a toujours lutté pour le développement de notre Agence avec le maintien de tous les services associés, dont la restauration et l’hébergement. Plutôt que de fournir de piètres arguments à cette externalisation, la direction devrait au contraire donner tous les moyens aux salariés pour qu’ils puissent faire leurs métiers dans de meilleures conditions tout en diversifiant et développant l’offre de restauration, en ouvrant ses portes à d’autres publics, comme cela se fait par exemple sur le centre d’Amiens.

C’est pour ces raisons que la CGT AFPA a déposé un préavis de grève jusqu’au 30 avril pour le maintien du personnel de restauration au sein de notre agence et contre le projet d’externalisation de la restauration.

Plus que jamais, l’AFPA doit retrouver toute sa place dans la formation professionnelle qualifiante des adultes et dans la réponse que l’État devra apporter aux besoins en reconversions qui vont découler de cette crise. Hier, fermetures de centres et de formations, aujourd’hui externalisation de l’hébergement et de la restauration. Demain quel autre secteur sera catapulté à la concurrence ? Toute la DSI ? La paie ? L’entretien ?

La CGT appelle, pour l’avenir de l’AFPA, à l’unité des salariés et des syndicats.
Tous ensemble pour défendre nos collègues de la restauration.

CGT AFPA, Montreuil le 31/03/2021

CSEC des 23 et 24 mars 2021
Communiqué intersyndical : Projet d'externalisation de la restauration Afpa